Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

FBT isolation innove avec des panneaux isolants en paille de riz

le - - Actualités

FBT isolation innove avec des panneaux isolants en paille de riz

Créée spécifiquement pour développer un procédé innovant d'isolation à partir d'un matériau biosourcé, l'entreprise entend commercialiser son produit par l'intermédiaire des négociants en matériaux, et notamment des spécialistes de l'éco construction.

Tout juste un an après sa création, la société FBT Isolation s'apprête à lancer la commercialisation d'un produit totalement innovant : le panneau isolant en paille de riz de Camargue.

Installée à Dagneux, dans l'Ain, à une vingtaine de kilomètres de Lyon, l'entreprise espère surfer sur la vague verte qui se diffuse peu à peu dans la société pour imposer progressivement un produit écologique, réalisé sans aucun additif. Selon ses concepteurs, l'isolant biosourcé FBT PR contribue en effet à réduire les gaz à effet de serre, stocke le carbone et fait baisser les consommations énergétiques. Le procédé de valorisation de la paille de riz a été porté, dans un premier temps, par une société installée dans les Bouches-du- Rhône.

« Nous en étions juste au stade de la R&D, raconte Laurence Treiber, chef de produit, qui était déjà de l'aventure. Faute de temps et de moyens, nous avons été amenés à cesser nos activités. Mais nous avions commencé à valoriser la ressource paille de riz avec le parc naturel régional du Luberon, car je cherchais une ressource régionale pour réaliser ces panneaux isolants. Or, la paille de riz est un déchet agricole laissé sur champs, qui présente une structure moléculaire et fibreuse intéressante pour l'isolation ».

Convaincu par le projet, Karim Chettouh, le président du holding RTK, décide alors la création de FBT Isolation. Et c'est dans ce cadre que toutes les phases de caractérisation et d'essais des produits ont été réalisées, afin d'obtenir une certification du CSTB. Un travail lourd, qui a nécessité plusieurs mois. « Nous voulions commencer la production des panneaux de façon industrielle dès le mois de septembre 2018, mais finalement nous avons été obligés de repousser à début 2019.

Et nous avons enfin pu présenter réellement le produit au marché au mois de février 2019 sur le salon Be Positive », détaille Laurence Treiber. Pour industrialiser le process, le holding RTK, également propriétaire de la société ATI France, numéro 2 européen de l'isolation en faible épaisseur, a consenti un investissement de 2 M€, hors bâtiment. La ligne de production s'étend sur environ 100 m de long, intégrant notamment un four de cuisson à 180°. « Elle a pris place dans un bâtiment de 2 200 m2, qui a été construit spécifiquement pour l'occasion, sur le site occupé par ATI France. Les quais de chargement et de déchargement pour le transport sont d'ailleurs mutualisés, de même que certains personnels, par exemple pour le contrôle qualité », explique Laurence Treiber.

Par ailleurs, un autre bâtiment totalisant 1 000 m2 a été édifié pour stocker la matière première. Reste maintenant à faire connaître le panneau isolant en paille de riz.

« Nous allons distribuer par le réseau des négociants en matériaux. Nous avons commencé notre travail de notoriété par les réseaux de négoce spécialisés dans l'éco construction, parce qu'ils sont intéressés par la valorisation d'un isolant réellement biosourcé et sans additif.

Ensuite, la cible finale de nos panneaux sera très large, puisque nous visons les artisans spécialistes de la rénovation, les particuliers, les constructeurs de maisons à ossature bois, les architectes... », énumère Laurence Treiber. Un travail « d'évangélisation » des professionnels de la construction et de la rénovation que les équipes de FBT Isolation (Ndlr : 8 personnes) débuteront dès cet automne.

Un modèle qui interpelle en Asie et en Amérique du Sud

Avec une matière première évaluée à 60 000 tonnes annuelles, les ressources en paille de riz de Camargue ne manqueront pas pour développer les panneaux isolants de FBT Isolation. « A plein régime, notre capacité de production actuelle serait de 150 000 m3, soit environ 4 000 tonnes », confirme Laurence Treiber. Des chiffres bien inférieurs à ceux que pourrait envisager un acteur du marché en Asie ou en Amérique du Sud. Des terres sur lesquelles on récolte le riz deux à trois fois par an. « Nous avons déjà été sollicités à l'international, indique-t-elle d'ailleurs. En Chine, en Thaïlande, à Singapour, à Taïwan… Nous allons recevoir une thésarde chinoise au mois d'octobre et nous avons également des discussions pour nouer un partenariat en vue d'un transfert de compétences avec un architecte français basé en Équateur ».




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer