AccueilActualitésFilière bois : "Les grands acteurs de la construction se tournent de nouveau vers le bois"

Filière bois : "Les grands acteurs de la construction se tournent de nouveau vers le bois"

Expert forestier depuis 20 ans et dirigeant de la société familiale Forestry France, Sylvestre Coudert revient sur la place grandissante du bois dans le bâtiment.
La construction bois coche toutes les cases du confort, de la commodité de construction, et de la décarbonation
©JD - La construction bois coche toutes les cases du confort, de la commodité de construction, et de la décarbonation

Actualités Publié le ,

Que représente la filière bois en France et quelle place tient la région Auvergne-Rhône-Alpes dans cet ensemble ?

La filière bois pèse autant que la filière automobile dans l’Hexagone, soit 400 000 emplois pour environ 60 Md€ de chiffre d’affaires. Quant à notre région, c’est un acteur important, puisque nous disposons de l’une des premières réserves forestières du pays, tant en termes de stock de bois que de diversité des essences, qui comprennent aussi bien des résineux que des feuillus.

"Le bois massif est une solution naturelle, mais son coût peut s’avérer prohibitif"

Ce poids important se traduit-il dans la construction ?

Oui, Auvergne-Rhône-Alpes est une des régions où il y a une culture bois dans l’habitat. Notamment en montagne. Plusieurs essences peuvent entrer dans la filière construction, mais le bois-construction doit quand même répondre à des contraintes techniques fortes. Le bois massif est une solution naturelle, mais son coût peut s’avérer prohibitif, car on recherche des pièces de très grande longueur, qui vont rendre le produit plus rare, donc plus cher.

Le composite, en revanche, permet d’obtenir des produits plus homogènes et en général moins cher. C’est donc vers cette solution que l’on va se tourner le plus souvent dans l’habitat. Cela permet par ailleurs de répondre à de plus grands volumes de demande et avec des régularités d’approvisionnement plus fiables.


Les acteurs de la construction ont-ils désormais intégré le bois dans leur démarche ?

Je tiens à rappeler tout d’abord que le bois n’est pas une nouveauté dans la construction. Non seulement en montagne, comme je l’indiquais précédemment, mais aussi en milieu urbain. Le centre historique de certaines de nos villes le démontre. Néanmoins, il est évident que le bois n’est plus le matériau utilisé en priorité par les acteurs de la construction depuis bien longtemps.

"Vinci intègre désormais la construction bois dans ses valeurs"

Nous constatons cependant qu’ils y reviennent petit à petit. À commencer par le groupe Bouygues, qui était pourtant très ancré dans la pierre et qui intègre désormais la construction bois dans ses valeurs. C’est une révolution dans l’histoire de cette entreprise. Vinci a également engagé une démarche en ce sens.

Comment expliquez-vous ce regain d’intérêt ?

Cela participe en premier lieu d’une démarche durable, puisque cela permet d’intégrer des matériaux écologiques et renouvelables, qui sont de formidables capteurs de carbone. Mais le bois favorise aussi une plus grande rapidité dans la construction. On peut en effet élever un petit immeuble en quelques semaines et une maison individuelle en quelques jours. Enfin, la construction bois est nettement plus silencieuse, ce qui est extrêmement important en milieu urbain.

"On commence à former à la construction bois dans les écoles d’ingénieurs"

Le bois est-il adapté à toutes les constructions ?

Pratiquement. On le voit apparaître désormais dans des bâtiments de grande hauteur, dans des centres commerciaux, dans des stades… Les constructions qui sortent de terre pour les prochains Jeux Olympiques de Paris 2024 permettront d’ailleurs de le démontrer.

Reste à régler la question de la formation ?

C’est en cours. On commence à former à la construction bois dans les écoles d’ingénieurs comme l’Enstib notamment. Il y avait encore un petit déficit dans l’architecture, mais aujourd’hui des architectes se sont emparés de ce modèle et veulent même en faire une signature. Il y a de toute façon une attente sociétale qui joue en faveur de ce mouvement.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?