AccueilAinFloriot Construction a trouvé ses repreneurs

Floriot Construction a trouvé ses repreneurs

L'ex-entreprise du groupe TGL est sauvée. Certains chantiers, bloqués en attente d'une décision de justice, vont pouvoir reprendre.
Floriot Construction a trouvé ses repreneurs
J.-M.P. - Le chantier du Conservatoire de musique de Bourg-en-Bresse au point mort depuis des semaines va pouvoir redémarrer

Ain Publié le ,

Patrice Fontenat, président du groupe de travaux publics Fontenat TP basé à Bourg-en-Bresse, et trois cadres de l'entreprise Floriot Construction, dont son directeur général David Soret, sont les nouveaux dirigeants de la société Floriot Construction, dont le siège social est également à Bourg-en-Bresse, sa ville de naissance.

Le Tribunal de commerce de Lyon a en effet rendu son jugement jeudi 7 mars concernant la reprise de l'entreprise placée en redressement depuis la mi-novembre.

Patrice Fontenat, l'actuel président de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de l'Ain, et ses associés reprennent 105 salariés sur les 185 que comptait encore l'entreprise (de nombreux collaborateurs sont partis ces dernières semaines), ainsi que cinq employés (sur 19) de SLM +, société spécialisée dans la location de matériels et autre entité du groupe TGL (Thierry Gloriès).

Les nouveaux dirigeants misent sur un carnet de commandes de l'ordre de 35 M€ pour poursuivre l'activité. L'entreprise va ainsi retrouver six gros chantiers au point mort, car en attente de la décision de la justice : la construction du conservatoire de musique à rayonnement départemental de Bourg-en-Bresse sur le site du Carré Amiot, celle de la maison de la culture et de la citoyenneté associée à la maison des associations et la modernisation du lycée Carriat à Bourg-en-Bresse, la construction du nouveau collège à Bellegarde-sur-Valserine, le nouvel hôpital de Voiron ou encore la restructuration du centre hospitalier de Sallanches. Le doute subsiste encore pour certains autres chantiers, à l'image de la réalisation de l'ensemble immobilier commerces de Buellas, commune voisine de Bourg.

Les repreneurs ont obtenu l'appui de huit banques. Et par ailleurs, une douzaine de salariés se sont aussi financièrement engagés dans cette reprise en devenant actionnaires de la société.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?