AccueilActualitésFortes chaleurs : la CFDT demande plus de garanties

Fortes chaleurs : la CFDT demande plus de garanties

Alors que plusieurs épisodes de fortes chaleurs se sont déjà enchaînés depuis mai, la CFDT construction et bois demande que le Code du travail soit mieux respecté.
Fortes chaleurs : la CFDT demande plus de garanties
DR

Actualités Publié le ,

Depuis deux jours, le thermomètre s'est enfin calmé. De quoi donner un peu de repit aux salariés du BTP, en première ligne lors des épisodes de fortes chaleurs. Ce qui n'a pas empêché la CFDT construction et bois de lancer un cri d'alerte, notamment à travers le lancement de sa campagne 2022, "fortes chaleurs et canicule".

L'intempérie chaleur "doit être reconnue"

L'objectif de cette campagne, informer et prévenir les salariés du BTP des effets du soleil sur l'organisme. A travers cette action, la CFDT bois et construction souhaite que tous les salariés prennent conscience que le soleil n’est pas anodin ; que les caisses de congés payés gérées par les employeurs (FFB, FNTP, CAPEB) reconnaissent "l’intempérie chaleur" au même titre que celle qui existe en hiver ; et que les partenaires sociaux ouvrent une négociation sur le sujet de l’aménagement des postes de travail. "La FNCB-CFDT demande à ce que ces aménagements soient mis en place dès que les journées au soleil atteignent les 30° à l’ombre."

La CFDT bois et construction veut une "réponse claire"

Plus largement, la CFDT bois et construction demande que le Code du travail soit respecté. "Il définit l’intempérie comme des conditions climatiques qui rendent dangereux ou impossible l’accomplissement du travail eu égard soit à la santé ou à la sécurité des salariés, soit à la nature ou à la technique du travail à accomplir."

"Mais nous constatons avec amertume qu’une partie de cette définition est trop souvent oubliée au détriment de la santé et des conditions de travail des salariés. Et pourtant avec le réchauffement climatique, les situations de fortes chaleurs sont de plus en plus fréquentes. C‘est pour cela que la FNCBCFDT attend enfin une réponse claire de la part des chambres patronales FFB, CAPEB et FNTP."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?