AccueilActualitésGrégory Monod, Pôle habitat FFB : "S’adapter, c’est le propre du chef d’entreprise"

Grégory Monod, Pôle habitat FFB : "S’adapter, c’est le propre du chef d’entreprise"

Présent à l’occasion de la journée régionale organisée par le Pôle habitat FFB d’Auvergne-Rhône-Alpes, le président national Grégory Monod a rappelé toute la vitalité de l’organisation, confrontée à de nombreux défis actuellement.
Jean-Luc Lachard, président du Pôle habitat FFB Aura, et Grégory Monod, président national du Pôle habitat.
T.F. - Jean-Luc Lachard, président du Pôle habitat FFB Aura, et Grégory Monod, président national du Pôle habitat.

Actualités Publié le ,

En cette période inflationniste, où les coûts ne cessent d’augmenter, comment s’en sortent les professionnels de la construction ?

Ça n’est pas simple. Comme l’a rappelé Philippe Dessertine (NDLR : économiste, qui est intervenu lors de la journée régionale), l’inflation a horreur du temps long. Et nos économies sont à temps très long. La période est donc complexe et se traduit par des chiffres quelque peu alarmants (NDLR : -26,8% pour le marché de la maison neuve en secteur diffus sur les huit premiers mois de 2022 ; -17,3 % au premier semestre pour les ventes en habitat individuel groupé ; -9,8 % de mises en vente pour le logement collectif au premier semestre). Ça devrait d’ailleurs durer encore. Alors, pour faire face, nous nous devons de changer de paradigme.

Grégory Monod : "Faire évoluer nos entreprises"

Comment ?

En s’adaptant. S’adapter, c’est le propre d’un chef d’entreprise. Et là, même si c’est compliqué, on va y arriver. Je cite souvent Sénèque qui disait, "quand l’orage vient, il vaut mieux apprendre à danser sous la pluie". Donc pour faire face, nous allons devoir faire évoluer nos entreprises. Leur apprendre à être de plus en plus agiles, au sein d’un secteur où l’on trouve de plus en plus de porosité entre les métiers. Et le Pôle habitat est là pour aider ses adhérents à y arriver.

"Mettre fin au construction bashing"

Quel rôle doit jouer le Pôle habitat ?

Nous devons être au plus proche des entreprises. C’est la raison pour laquelle notre organisation a évolué, ce qui lui permet d’attirer chaque jour plus d’adhérents. Par exemple, nous n’avons plus de commissions métiers où l’on cloisonnait les constructeurs d’un côté, les promoteurs de l’autre...


L’idée désormais est de réfléchir de manière transversale. Nous avons par exemple créé des commissions "prospective" ou "habitat groupé". Elles vont permettre d’accompagner les adhérents pour qu’ils puissent aller vers de nouveaux marchés. En parallèle à ça, nous devons continuer à jouer notre rôle de lobby pour mettre fin au "construction bashing". Pour ça, nous essayons de participer à différents think tank pour imaginer l’avenir. De façon global, le Pôle habitat doit jouer son rôle de collectif. Nous sommes toujours plus forts ensembles.

"Pour nous aussi, la protection de la planète compte énormément"

Le Pôle habitat a aussi une mission de dialogue auprès des élus…

Oui, c’est une de nos missions. Même si ça n’est pas toujours simple, ça fonctionne. Par exemple, notre mobilisation a permis de faire retirer deux amendements « scélérats » qui auraient mis fin au dispositif Pinel et rabotés le PTZ. Et, avec le ministre du Logement, même si nous ne sommes pas toujours d’accord sur tout, on peut discuter. Nous allons donc continuer à travailler pour faire entendre nos propositions, comme le PTZ sur tous les territoires avec une quotité à -40 %.

Un des grands sujets du moment, c’est la future mise en place du ZAN. Où en est-on ?

Nous avons bon espoir qu’on aille vers une réécriture assez rapide. Notamment sur la nomenclature. Le ministre de la Transition écologique l’a d’ailleurs dit, le ZAN a été mal pensé et mal écrit. Et ça n’est pas être contre l’écologie que de dire ça.

La transition écologique reste au cœur de vos métiers ?

Complètement. Nous avons fait des efforts énormes ces dernières années. Aujourd’hui, on consomme trois fois moins d’énergie qu’en 2005 dans les logements que l’on construit. Pour nous aussi, la protection de la planète compte énormément.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?