Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Habitat : un exemple de développement urbain maîtrisé

le - - Savoie

Habitat  : un exemple de développement urbain maîtrisé
DR - Des bâtiments collectifs, conçus comme de petites maisons

À Jacob-Bellecombette, en surplomb de Chambéry, la ZAC de la Châtaigneraie se finalise à travers une opération co-réalisée par Cristal Habitat et le promoteur Imaprim, en locatif et en accession à la propriété.

Située aux portes du massif de la Chartreuse et à l'entrée sud de l'agglomération Grand Chambéry, la ZAC de la Châtaigneraie surplombe le bassin chambérien, évoluant dans un cadre privilégié.

C'est sur cette zone dédiée à l'urbanisme prioritaire du SCOT (Schéma de cohérence territoriale) de Savoie Métropole qu'un projet d'éco-quartier a vu le jour, il y a une dizaine d'années, à l'initiative de la commune de Jacob-Bellecombette.

Suite à la première réunion publique du 22 janvier 2008, les choses ont progressivement pris forme dans une approche environnementale d'urbanisme visant à limiter l'impact de cet aménagement sur le milieu naturel. Dans le cadre d'un développement maîtrisé de la ville, trois phases de construction ont été définies.

Les deux premières, confiées au groupe Brémond / Savoisienne Habitat et à Castanea / Bouygues Immobilier, ont été livrées en 2016. La troisième est en cours de réalisation à travers une opération co-réalisée par Cristal Habitat et Imaprim. Elle comprend deux tranches, sous les noms de Villa Jacobine et de Résidence Artémis.

La première, sur une emprise de 3 239 m², sera composée de deux bâtiments en R+2, totalisant six logements en accession sociale (du T2 au T4) et quatre logements en accession sociale (T4).

Les bâtiments, conçus comme de petites maisons, s'organisent de manière identique : un socle semi-enterré comprenant les places de stationnement semi-couvertes, un local à vélos pour les deux bâtiments, des locaux d'entretien et les halls d'entrées.

Les places de stationnement sur rue ne sont pas boxées mais semi-couvertes, respectant le souhait de la municipalité de ne pas avoir de portes de garages sur rue. Sur les niveaux supérieurs, on retrouve les logements avec un maximum de trois par niveau.

Les appartements sont bi ou triorientés et profi tent d'un balcon avec une orientation au sud. Chaque logement est doté d'un cellier et les T3 et T4 bénéfi cient d'un jardin. La seconde tranche, sur une emprise de 9 145 m², comprend cinq bâtiments : 41 logements en accession libre et maîtrisée (21 en accession libre et 20 en accession maîtrisée), 36 logements en location sociale et intermédiaire, neuf logements en accession sociale. Trois sont construits par Imaprim, dont un sera vendu en Vefa à Cristal Habitat pour constituer une off re de logements locatifs sociaux.

Une chaudière collective à bois Les deux autres bâtiments (Résidence Artémis) sont construits par Cristal Habitat, l'un d'eux comprenant une maison des assistantes maternelles.

Ce nouvel ensemble bénéficiera d'une architecture à la fois contemporaine, intimiste et respectueuse de l'environnement, comme le sera également la chaudière collective au bois (la 4e exploitée par Cristal Habitat) pour le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire. Une excellente façon de répondre aux contraintes que rencontre la commune de Jacob-Bellecombette pour répondre aux besoins de logements de sa population.

Il s'agit également d'un bel exemple de partenariat entre un bailleur social et un promoteur privé, associés pour offrir une mixité d'habitats à la portée du plus grand nombre.

Massif des Bauges

Le parc naturel révise sa charte

Après une série de rencontres avec les habitants et socio-professionnels du territoire, l'automne a été consacré à l'écriture d'une première version de la future charte du Parc naturel régional du massif des Bauges. Le début d'année 2020 sera consacré aux échanges avec les communes, les professionnels et les habitants, avant une présentation du document aux nouvelles équipes municipales, notamment lors d'une journée des élus le 4 avril. Le printemps et l'été off riront l'opportunité de poursuivre les échanges et de faire remonter les avis et remarques en vue du vote d'un avant-projet de charte en septembre.




Bruno FOURNIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer