AccueilActualitésSamuel Minot : "La crise des matériaux pourrait bien être plus pénalisante que la crise sanitaire"

CONJONCTURE Samuel Minot : "La crise des matériaux pourrait bien être plus pénalisante que la crise sanitaire"

Si l’activité du BTP est plutôt bonne, la Fédération reste attentive aux menaces qui pèsent sur le secteur. La problématique du recrutement et l’envolée des coûts des matériaux pourraient mettre en difficulté les entreprises.
Samuel Minot : "La crise des matériaux pourrait bien être plus pénalisante que la crise sanitaire"
©Séverine Renard - Samuel Minot

Actualités Publié le , Séverine RENARD

Des marges réduites et une trésorerie fragilisée. Les impacts de la hausse des prix des matériaux commencent à se faire sentir dans les entreprises et pourraient avoir des répercussions dans les mois à venir. "La crise des matériaux pourrait bien être plus pénalisante que la crise sanitaire", confirme Samuel Minot.

Le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole indique que, sur un an, les produits à base de PVC sont en augmentation de +50 %, l’acier de +68 %, le bois de +100 %... "C’est vraiment un gros caillou dans la chaussure" , explique-t-il en précisant que, selon l’Insee, 13 % des entreprises de plus de 10 salariés sont affectées par des tensions d’approvisionnement contre 2 % en temps normal.

Un besoin de rééquilibrage

Cette difficulté à trouver des matériaux allongent les délais et désorganisent les plannings de chantier. Vient s’ajouter la crise de l’énergie qui devrait également se répercuter sur le coût des matériaux.

Dans ce contexte, Samuel Minot tire la sonnette d’alarme et rappelle les trois principales demandes de la profession. "Nous voulons une indexation des marchés pour pouvoir réviser les prix avec nos donneurs d’ordre, nous réclamons le gel des pénalités de retard sur les marchés et nous souhaitons la prise en charge intégrale de l’activité partielle de nos collaborateurs en cas de problème d’approvisionnement", détaille-t-il.

Ce rééquilibrage entre toutes les parties prenantes est nécessaire pour ne pas mettre à mal les entreprises. Car si pour l’heure, les défaillances dans la construction n’ont jamais été aussi peu nombreuses, l’envolée des coûts constitue un vrai risque de fragilisation des entreprises. 

Succès de MaPrimeRénov’

Si certains nuages noirs s’amoncellent, le président de BTP Rhône et Métropole reconnaît que le secteur est en bonne santé. L’activité est portée par l’effet de rattrapage car le BTP avait enregistré -15% pendant la crise sanitaire, mais aussi par les nombreux chantiers de rénovation énergétique. "Le dispositif MaPrimeRénov est un vrai succès avec des demandes en hausse de +70 % sur le Rhône", souligne Samuel Minot.

Petit bémol pour les travaux publics car certains PPI (Plan Pluriannuel d’Investissement) tardent à se mettre en place. Autre motif d’inquiétude : le ralentissement de la construction de logements dans la métropole qui engendre une carence de biens, une hausse des prix des logements et un report des acquéreurs vers les extérieurs. "Nous devons travailler à une vraie vision d’aménagement et densifier la ville. Nous débattrons de cette problématique le 22 novembre lors de Journée de la construction, du bâtiment et de l’immobilier au Centre de Congrès de Lyon", partage le président.

Plus de 6 800 offres d’emploi à pourvoir

Alors que l’activité est au rendez-vous, les entreprises sont confrontées à la problématique du recrutement et peinent à trouver des collaborateurs. Au 1er semestre 2021, le nombre de postes proposés par les entreprises du BTP dans le Rhône et la Métropole et enregistrés par Pôle emploi a progressé de +40% pour s’afficher à 6 842 offres. "Les cinq métiers les plus recherchés par les entreprises sont la maçonnerie, les installations sanitaires et thermiques, l’électricité, la préparation du gros œuvre et la pose de fermetures menuisées", fait savoir Samuel Minot qui ajoute : "Il ne s’agit pas d’un problème d’image car nos centres de formation font le plein".

Pour attirer la main d’œuvre, la Fédération continue à promouvoir les métiers par des campagnes d’affichage, des opérations comme les Coulisses du BTP ou des job dating avec le BTP dans votre quartier.

 

 

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?