Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

HAUTE-SAVOIE / Appel à projets « Rénovation énergétique des bâtiments publics »

le - - Savoie

HAUTE-SAVOIE / Appel à projets « Rénovation énergétique des bâtiments publics »
La rénovation de la salle des fêtes à Sixt-Fer-à-Cheval

Des gains de consommation énergétique supérieurs à 30 % : c'est l'ambition des dossiers sélectionnés dans le cadre de l'appel à projets « Rénovation énergétique des bâtiments publics » 2020, lancé par le Syane, syndicat regroupant toutes les communes de la Haute-Savoie et le Département.

Créé à l'origine (1950) pour assurer le développement et le renforcement des réseaux d'électricité en Haute-Savoie, le Syane (Syndicat des énergies et de l'aménagement numérique du département) a progressivement élargi ses domaines d'intervention. Doté aujourd'hui de six compétences - électricité, gaz, énergie, éclairage public, communications électroniques, infrastructures de charge pour véhicules électriques -, il s'est affirmé au fil des décennies comme un acteur important de l'aménagement de la Haute-Savoie. Avec toujours les mêmes objectifs d'accompagner les communes au plus proche de leurs préoccupations, dans un esprit de solidarité territoriale.

C'est dans cette optique que le Syane avait lancé, en 2012, l'appel à projets « Rénovation énergétique des bâtiments publics » visant à inciter les collectivités à rénover leurs parcs d'équipements, en leur apportant un soutien financier et technique. Le syndicat intervient en tant que conseiller et expert en matière de maîtrise de l'énergie. De 2012 à 2020, 86 lauréats ont ainsi été choisis pour leurs projets générant à terme des économies d'énergie estimées à 18,8 GWh/an (énergie primaire), ce qui correspond en moyenne, à la consommation électrique annuelle de plus de 4 000 ménages français.

Les appels à projets renforcent la politique active de maîtrise de l'énergie et de développement des énergies renouvelables menée par le Syane depuis 2006 auprès des collectivités, avec le soutien financier de l'Ademe et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Ainsi dès 2015, le Syndicat a déployé un service de conseillers en énergie et créé en 2018, la société d'économie mixte Syan'EnR afin d'accompagner les projets des collectivités dans le déploiement de modes de production d'énergies renouvelables.

13 collectivités accompagnées en 2020

Chaque année, un jury composé des élus membres de la commission maîtrise de l'énergie du Syane se rassemble pour désigner les lauréats. Il procède à une sélection établie à partir de critères définis dans le règlement intérieur de l'appel à projets. Chaque candidature est notée selon une méthodologie évaluant à la fois les économies quantitatives d'énergie et la pertinence énergétique globale du projet (nombre de postes traités, qualité). La performance énergétique est déterminée à travers des calculs prévisionnels du nombre de KWh économisé, ainsi que de la quantité de gaz à effet de serre évitée chaque année.

En 2020, 13 collectivités de Haute-Savoie ont été ainsi accompagnées dans leurs projets de rénovation d'un ou plusieurs bâtiments publics (mairies, groupes scolaires, salles des fêtes ou polyvalentes, logements communaux…), avec des objectifs de gains de consommation énergétique très ambitieux, supérieurs à 30 %. C'est pourquoi il a été décidé de doter l'appel à projets d'une subvention supplémentaire (126 000 €) s'ajoutant au 700 000 € habituels, pour un montant total de travaux éligibles évalué à 6, 3 M€.

Cette neuvième édition s'inscrit donc pleinement dans une volonté nationale de favoriser les projets de rénovation énergétiques de l'ensemble du bâti, y compris celui des collectivités.

Exemple d'une rénovation achevée

Parmi tous les projets soutenus depuis 2012 par le Syane, celui de la selle des fêtes de Six-Fer-à-Cheval illustre bien la démarche. Le bâtiment construit eu début des années1980, d'une surface de 530 m², a fait l'objet de travaux concernant l'isolation (mur, toiture, plancher, menuiseries), le système de chauffage (géothermie à la place de la chaudière fioul), la ventilation et l'éclairage. Les mesures prises avant et après travaux, une fois le bâtiment de nouveau en fonction, ont révélé un gain d'économie d'énergie considérable tandis que les émissions de CO2 sont passées de 26,7 tonnes avant travaux à seulement 2,5 tonnes après travaux.




Bruno FOURNIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer