AccueilActualitésHaute-Savoie : avec TH, la construction modulaire s'industrialise

Haute-Savoie : avec TH, la construction modulaire s'industrialise

Technologies et habitats, ou TH, société de construction modulaire B to B basée en Haute-Savoie, à Saint-Félix, s'est fixée un objectif : l'habitat bas carbone pour tous.
TH s'est fixé un objectif : l'habitat bas carbone pour tous.
TH - TH s'est fixé un objectif : l'habitat bas carbone pour tous.

Actualités Publié le ,

L'habitat bas carbone, c'est un peu la chimère que tous les acteurs de la construction souhaitent toucher du doigt. Mais, pour TH (pour Technologies et habitats) ça semble être devenu une réalité. C'est en tout cas ce qu'affirme Alain Bejean, fondateur de l'entreprise basée en Haute-Savoie qui œuvre dans la construction modulaire depuis plusieurs années déjà.

TH, pour industrialiser la construction de bâtiment

Pour lui, l'aventure a pourtant commencé bien loin du milieu du BTP. "Je suis ingénieur de formation et ma carrière a démarré chez Salomon. J'y suis resté 12 ans et là-bas, j'ai vraiment appris mes gammes d'industriel qui vend du produit et qui doit le marketer."

Un savoir-faire qu'il a mis en application chez les hauts-savoyards de Somfyoù, pendant plus d'une décennie, il a pu piloter les grands projets du groupe. "Mais, montagnard de naissance, et donc sensible au recul des glaciers, j'avais en tête de faire quelque chose qui aurait un impact sur le réchauffement climatique. Alors, avec mon associé, on a imaginé œuvrer dans l'industrialisation de la construction de bâtiment. L'objectif final étant de décarboner au maximum. Et pour tous."

Alain Bejean : "En France, on est encore sur du tout béton"

Alain Bejean a donc imaginé une solution simple : "Proposer une rupture, en gagnant en productivité. Et pour ça, le plus efficace était d'opter pour un système industriel, c’est-à-dire la construction hors-site."

C'est comme ça que Technologies et habitats, alias TH, est né. La philosophie de la toute nouvelle société était simple, développer l’idée d'habitats modulaires, réalisés en structure bois, sans eau et sans déchet, accessibles au plus grand nombre et livrables rapidement grâce à un procédé de fabrication industrielle innovant nommé TecHabitat.


"Ça n'a pas été simple au départ. Quand on parle de modulaire et de bois, les gens pensent à la maison des trois petits cochons. En France, on est encore sur du tout béton."

"Des habitats modulaires et de qualité, dans un temps limité et avec un coût maîtrisé"

Pourtant, au fil du temps, TH a fait ses preuves et imposé son style, en B to B exclusivement. "C'est pour cette raison qu'on a misé sur l'industrialisation et non pas sur la préfabrication. Ça nous permet de proposer des habitats modulaires et de qualité, dans un temps limité et avec un coût maîtrisé. Pour ça, on est en capacité de monter, en usine, des blocs 100 % construits où on a plus qu'à se connecter et à poser les valises."


Une exigence qui, aujourd'hui porte ses fruits. "A chaque fois que l'on fait visiter nos réalisations à nos clients, il y a toujours un "effet waouh". Ils sont surpris par la qualité de nos réalisations."

Mais, pour Alain Bejean, l'essentiel est ailleurs. "Pour moi, le plus important est peut-être que TH apporte une solution au gâchis environnemental de la construction en béton beaucoup plus émettrice de gaz à effet de serre. Les habitats bas carbone de TH émettent 35% de gaz à effet de serre en moins qu’une construction en maçonnerie traditionnelle. Et nos constructions ne nécessitent qu'une très faible consommation énergétique grâce à une isolation quasiment passive."

1000 logements d'ici 2026

Aujourd'hui, la solution mise au point par TH, qui ambitionne de devenir un des leaders du hors site en France, fait des émules. "On travaille désormais avec de gros acteurs, comme Bouygues construction avec qui on a développé des modules de salle de classe par exemple."

De quoi permettre à TH, qui, en plus d'un bureau R & D en Haute-Savoie, dispose d'un site de production à Cluses, de s'étendre. "On va ouvrir un nouveau site dans les Hauts-de-France dans quelques mois. Et un troisième dans l'ouest de la France. Pour ça, on va devoir recruter. Mais l'avantage, c'est que nous pouvons miser sur du personnel pas ou peu qualifié."

A l'heure actuelle, une vingtaine de projets TH ont vu le jour à travers la France et plus particulièrement en Bourgogne-Franche-Comté, à proximité de la fabrique. Mais, pour 2026, Alain Béjean ambitionne de livrer 1000 logements par an avec un déploiement national sur plusieurs sites.

"Pour faire simple, ce que l'on souhaite au final, ça n'est pas tout révolutionner. C'est surtout aider la filière de la construction à intégrer des systèmes de production décarbonés."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?