AccueilRhôneHydrotech, chercheur de fuites sans destruction de l'habitat

Hydrotech, chercheur de fuites sans destruction de l'habitat

Leader de la recherche de fuites d'eau non destructives en Rhône-Alpes, Hydrotech développe progressivement son expertise sur une grande partie du territoire français par le biais d'un réseau d'agences et de franchises.
Hydrotech, chercheur de fuites sans destruction de l'habitat
© Hydrotech

Rhône Publié le ,

Lorsqu'il crée son entreprise en 2003 avec ses associés Bruno Livolsi et Cyrille Papillon, Pierre Blanchard est convaincu qu'une niche est à explorer dans le secteur de la recherche de fuites, au-delà de celle que peut effectuer un plombier. Hydrotech localise ainsi la source des dégâts des eaux sans endommager les installations. Ce qui génère alors une économie globale qui n'engendre pas de coûts grâce à un service à forte valeur ajoutée. Hydrotech effectue des recherches de fuites après compteur et intervient sur les installations de plomberie (réseaux d'eau, appareils sanitaires), l'enveloppe des bâtiments (toitures, menuiseries extérieures, façades), les réseaux enterrés (système d'arrosage, réseaux d'alimentation et de chauffage) et les piscines.
Nonobstant une clientèle constituée à 50 % de syndics de copropriété, Hydrotech a gagné la confiance de nombreux acteurs professionnels, compagnies d'assurance, cabinets d'expertise, bailleurs sociaux. Plombiers, étancheurs, façadiers et professionnels de la VRD font également régulièrement appel au savoir-faire de l’entreprise. « Nous considérons que la recherche de fuites résulte d'un travail de réflexion et d'enquête, souligne Pierre Blanchard. Et les meilleures compétences à ce niveau se retrouvent chez les électriciens en bâtiment qui ont appris à trouver l'origine d'une panne. Nous recrutons donc essentiellement des électriciens que nous formons durant deux à six mois sur le terrain. Nous mettons à leur disposition un matériel spécifique de qualité, comme les caméras à infrarouges, l'inspection vidéo, les champs potentiels, les endoscopes à fibre optique, etc. Aujourd'hui, nous travaillons sur de la miniaturisation, avec tous les coûts que cela implique mais surtout avec la facilité de travail et de performance qui en découle. D'ailleurs, actuellement nous cherchons un technicien pour la région d'Aix-les-Bains et un autre pour Lyon ».

Objectif : 20 franchisés d’ici 5 ans

Hydrotech, qui a démarré avec trois personnes, compte aujourd'hui 28 collaborateurs. Le siège est installé à Irigny et la société s'est développée progressivement en Auvergne-Rhône-Alpes. « Nous avons un métier de proximité, aussi nous nous sommes implantés dans tous les départements avant d'envisager un essor géographique plus large, sous forme de franchise, explique Pierre Blanchard. Ce modèle économique rapide nous a permis de répondre à une demande de plus en plus forte, notamment de la part des assureurs qui ont besoin d'une justification nationale. Par ailleurs, le développement en franchise nous garantit la confiance et la qualité du travail. » Des agences en Bourgogne-Franche-Comté, en Bretagne, en Midi-Pyrénées et en région parisienne ont ainsi pu voir le jour. Une prochaine ouverture à Nantes est prévue dans un mois et les échanges vont bon train à Aix-en-Provence et à Metz. « Nous visons les vingt franchisés en France d'ici quatre à cinq ans. Forts d’un chiffre d'affaires de 2 M€, nous souhaitons atteindre les 4 000 recherches de fuites cette année ».

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?