AccueilActualitésFin des chaudières au fioul : les professionnels prêts à s’adapter

Fin des chaudières au fioul : les professionnels prêts à s’adapter

Le décret interdisant l'installation de chaudière au fioul à partir du 1er juillet a été publié le 6 janvier. Les professionnels, eux, sont déjà tournés vers le biofioul.
Fin des chaudières au fioul : les professionnels prêts à s’adapter
Adobe stock

Actualités Publié le ,

Enfin ! Voilà ce qu’ont dû se dire les professionnels du chauffage lorsque le décret visant à "limiter les gaz à effets de serres des nouveaux équipements" a été publié, jeudi 6 janvier. Après des mois de négociations et de rumeurs, ils vont désormais pouvoir travailler avec, en tête, un calendrier précis. "C’est une étape majeure de la transition du fioul domestique 100 % fossile vers un biocombustible liquide", précise d’ailleurs un communiqué des organisations professionnelles du secteur.

"Le biofioul offre une visibilité à la filière"

Car si le décret officialise l’interdiction d’installer des chaudières au fioul classique à partir du 1er juillet prochain, il laisse aussi la porte ouverte à un changement en douceur. "Dans six mois, la réglementation imposera de ne pas dépasser le seuil de 300 g CO2eq/KWh PCI, précise Christophe Saint-Cyr, délégué régional de la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage (FF3C). Ce qui revient à valider l’utilisation du biofioul F30 (NDLR : énergie nouvelle composée de fioul domestique et de 30 % d’ester méthylique de colza). Pour nous, ça veut dire qu’il y a un avenir qui va dans le sens de la transition écologique pour le secteur."

Mais pour être prête au 1er juillet, la filière va désormais devoir entamer une conversion. "On avait déjà commencé à travailler, nuance Christophe Saint-Cyr. Le produit F30 existe, les certifications sont là et les marques ont déjà présenté des modèles « biofioul ready » lors des derniers salons, comme sur BePositive à Lyon, en décembre. Et même si le marché sera confidentiel au départ, puisqu’il ne concernera que les nouvelles chaudières, il offre une bonne visibilité à la filière fioul."

La suite de l'article est réservée aux abonnés et disponible dans notre édition du 13 janvier

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

Journal du 02 juin 2022

Journal du02 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?