AccueilActualitésJean-Christophe Repon, président de la Capeb, soulagé que "l'activité du BTP puisse continuer"

Jean-Christophe Repon, président de la Capeb, soulagé que "l'activité du BTP puisse continuer"

Le président de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) se satisfait de la décision de laisser les chantiers se poursuivre, tout en réclamant des mesures de soutien pour les entreprises que ce deuxième confinement pourrait impacter.
Jean-Christophe Repon, président de la Capeb, soulagé que

Actualités Publié le ,

Jean-Christophe Repon se veut positif alors que débute la période de reconfinement de l'Hexagone. "Le président de la République concilie la santé de nos concitoyens et la santé de nos entreprises. Oui, ce confinement est nécessaire si nous souhaitons endiguer la pandémie. Mais l'activité du BTP peut et doit continuer ! Nos entreprises sont entièrement mobilisées en ce sens", assure le président de la Capeb.

"Comme pendant la première vague, le secteur démontrera à nouveau que ses petites entreprises sont responsables, agiles, promptes à se maintenir l'activité".

Des craintes malgré le soulagement

"Nous ne pouvons envisager davantage de perte de chiffre d'affaires, alors que les particuliers manifestent déjà des craintes à faire venir les artisans chez eux et que l'activité de certains chantiers est à l'arrêt pour cause de cas contact au sein des entreprises. La sécurité sanitaire reste bien évidemment le mot d'ordre sur les chantiers, conformément au protocole inscrit dans le guide de l'OPPBTP", rappelle-t-il.

"Si nous sommes satisfaits que le BTP puisse continuer à travailler, nous demandons néanmoins que nos entreprises qui subiraient une perte de chiffres d'affaire puissent bénéficier du chômage partiel et nos chefs d'entreprises, des aides du fonds de solidarité. Nous demandons également un décalage des charges et un allongement des délais pour les marchés publics et des délais de dépôt des dossiers de qualification. Il en va de la survie de nos entreprises et de l'économie française", achève Jean-Christophe Repon.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?