AccueilActualitésJulien Hans, directeur du CSTB à Grenoble : "Nous sommes un établissement de terrain"

Julien Hans, directeur du CSTB à Grenoble : "Nous sommes un établissement de terrain"

Le directeur de l’antenne de Saint-Martin-d’Hères évoque les missions du CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment).
Julien Hans, directeur du site de Saint-Martin-d’Hères, et Etienne Crépon, président du CSTB
Gilles Galoyer - Julien Hans, directeur du site de Saint-Martin-d’Hères, et Etienne Crépon, président du CSTB

Actualités Publié le ,

Comment s’organise le CSTB à Saint-Martin-d’Hères ?

Nous sommes 97 personnes à travailler dans nos huit directions opérationnelles, dans ce centre qui est un peu un mini CSTB. C’est-à-dire que, contrairement à d’autres antennes plus spécialisées, on retrouve ici les principaux métiers d’évaluation, de certification et de recherche du Centre technique et scientifique du bâtiment.

Au CSTB, des équipes qui ont travaillé à la mise en place de la RE2020

Nous avons dans nos locaux énormément de capacités à tester tout ce qui est en lien avec l’enveloppe du bâtiment : sur l’électromagnétisme, l’éclairage, le thermique, l’acoustique… On héberge aussi des équipes énergie et environnement, et principalement celles en charge des performances environnementales. Ce sont notamment ces équipes qui ont œuvré à la mise en place de la RE2020, en pensant les méthodologies d’analyse de cycle de vie du bâtiment. Nous avons également des équipes qui travaillent sur les émissions dans l’air des produits de constructions. Pour ça, nous bénéficions ici de chambres d’émissions qui permettent de mener de nombreux tests.

L’émergence de la préoccupation environnementale"

Comment travaille le CSTB ?

Nos interlocuteurs sont nombreux. Les industriels bien sûr, mais aussi la maîtrise d’ouvrage, des foncières, des bailleurs sociaux, des bureaux d’études… Et nous travaillons avec eux en mettant à dispositions des méthodes, des logiciels, en menant des recherches. Notre surface de contact est assez grande. Mais notre position reste à chaque fois le transfert de la R&D.

Le CSTB, un "centre de terrain"

Nous avons deux métiers très différents à travers lesquels nous accompagnons l’innovation. Le premier, c’est l’évaluation et la certification des produits. Et nous faisons aussi de la recherche et développement. Mais ce qui nous caractérise le plus, c’est que nous sommes un centre de terrain, à la différence de laboratoires universitaires par exemple. Nous avons une obligation d’impacter avec notre R&D. Alors, pour ça, on teste les choses tout de suite sur le terrain.

Quels sont les grands sujets sur lesquels vous travaillez ces derniers mois ?

Ils sont nombreux. Le réchauffement climatique, l’adaptation à ce phénomène, la biodiversité, l’économie circulaire, sans oublier le confort des bâtiments. Mais l’émergence de la préoccupation environnementale, c’est vraiment la priorité du moment.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?