Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

L'agglomération de Bourg-en-Bresse mise sur ses zones d'équilibre

le - - Ain

L'agglomération de Bourg-en-Bresse mise sur ses zones d'équilibre
DR

Selon Michel Fontaine, vice-président de la CA3B chargé du Développement économique, le maillage du territoire est une priorité « stratégique » pour préserver les intérêts des 74 communes, petites et grandes.

La loi NOTRe et son application au 1er janvier 2017 ont grandement changé la donne, la compétence « Développement économique » étant transférée aux communautés de communes. La Communauté d'agglomération du bassin de Bourg-en-Bresse (CA3B), fruit du regroupement de sept EPCI, a donc dû faire face à un chantier colossal ?

En effet. Dans le cadre du projet de territoire de notre Communauté d'agglomération du bassin de Bourg-en-Bresse, soit 74 communes et 135 000 habitants, plusieurs schémas stratégiques ont été élaborés, dont le schéma économique. Nous avons ainsi défini un schéma d'accueil des entreprises, tout en « reprenant » notre processus de commercialisation. Le dynamisme de ce territoire a conduit à un développement économique endogène soutenu. La qualité de nos zones, leur degré d'équipements, leurs dessertes doivent nous permettre de miser également sur un type de développement exogène. Le développement économique de la CA3B répond à une volonté d'aménagement du territoire et à une recherche d'équilibre entre les zones urbaines, péri-urbaines et rurales.

Combien de zones de développement avez-vous recensées ?

La CA3B propose une offre complète à destination des entrepreneurs locaux ou à ceux qui sont à la recherche d'une localisation privilégiée au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes, entre les métropoles de Genève et de Lyon, et à deux heures de Paris. Nous gérons et commercialisons un total de 46 zones d'activités économiques, dont 20 disposent de foncier à vocation économique pour accueillir de nouvelles implantations ou extensions de sociétés dans les domaines des services, de l'artisanat et de l'industrie. Notre agglomération propose également, à destination des entreprises, en début d'activité notamment, des locaux à la location : des ateliers artisanaux pour la production ou le stockage, des locaux commerciaux avec vitrine, et même des bâtiments industriels. Pour compléter l'offre, la CA3B collabore étroitement avec les professionnels de l'immobilier d'entreprise pour identifier et présenter les opportunités immobilières et foncières du marché privé.

Lorsqu'il a fallu définir les priorités entre les diverses zones de développement, les discussions entre les délégués des communes ont-elles été tendues ?

Pas au niveau du développement économique. Il n'y a plus de concurrence entre les communes. Nous réfléchissons aux implantations en prenant soin d'éviter les déplacements. Nous sommes, comme beaucoup, confrontés aux problèmes de mobilité et de circulation. D'ailleurs, ce sont des questions qui ne sont pas encore résolues, malgré le covoiturage et le transport à la demande, en plein développement. Ce sera long…

Selon quels critères avez-vous classé les zones d'activités ?

Nous les avons rangées en trois catégories. Six d'entre elles, dites « zones d'activités économiques stratégiques », ceinturent la ville de Bourg-en-Bresse. Ce sont Cadran, Bourg Sud, CENORD, Norelan, l'aérodrome et Bourg nord. On pourrait ajouter la Chambière, qui sera opérationnelle à plus long terme, dans huit à dix ans. Viennent ensuite les quatorze zones d'activités économiques d'équilibre. Ce sont celles qui nous intéressent le plus, car elles maillent le territoire et en assurent le dynamisme. On peut citer le parc d'activités du Roujus à Saint-Trivier-de-Courtes, le parc du Biolay à Beaupont, ceux de Cras-sur-Reyssouze et de Confrançon. Ce sont enfin les 26 zones d'activités locales qui n'ont pas vocation à s'étendre, mais sont indispensables pour accueillir une, deux ou trois entreprises.




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer