Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

L'Ain aura sa société d'économie mixte de transition énergétique

le - - Ain

L'Ain aura sa société d'économie mixte de transition énergétique
J.-M.P. - Le chantier pharaonique de la transition énergétique présenté aux délégués des communes et intercommunalités adhérentes aux Syndicat intercommunal d'énergie et de e-communication de l'Ain (SIEA)

Le Conseil départemental et le Syndicat intercommunal d'énergie et de e-communication en seront les locomotives. Les partenaires financiers, les communes et intercommunalités sont invitées à compléter le casting.

Le Syndicat intercommunal d'énergie et de e-communication (SIEA) de l'Ain a mis les petits dans les grands pour présenter aux délégués des communes du département le projet de création d'une société d'économie mixte (SEM) destinée à mener à bien la transition énergétique. Selon son président Walter Martin, maire d'Attignat et conseiller départemental, ce nouveau chantier à long terme s'annonce aussi important que celui du déploiement de la fibre optique. Cette dernière mission confiée au SIEA tire à sa fin.

Au cours des prochains mois, la SEM sera portée sur les fonts baptismaux par ses deux principaux animateurs que sont le Syndicat et le conseil départemental de l'Ain. Réunis en session autour de leur président Jean Deguerry, les élus des 23 cantons en ont adopté le principe. Le taux de participation de chacun des deux partenaires sera de 26 %. Les 48 % restant iront aux communes et communautés de communes engagées dans l'opération, au secteur bancaire et sans doute au conseil régional qui reste le chef de file régional de la transition énergétique à travers le Sraddet (Schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires).

Les domaines d'action de la SEM LEA

La société d'économie mixte baptisée LEA pour Les Energies de l'Ain sera active dès 2021. Des projets ont d'ores et déjà été identifiés dans la création et l'exploitation de centrales photovoltaïques et l'investissement dans des usines de méthanisation pour lesquelles la chambre d'agriculture de l'Ain, le conseil départemental et les EPCI seront sollicités pour un repérage efficace. Côté photovoltaïque, une cinquantaine de toitures de bâtiments publics, ombrières et centrales au sol ont été listés. Par exemple au Parc des Oiseaux de Villars-les-Dombes, autour de la base de loisirs de Chambod, sur les communes de Pont-d'Ain, Mionnay, Journans…

Le but de l'équipe du SIEA est d'atteindre les objectifs de production départementale à partir d'un modèle économique viable. Pour cela, un plan d'affaires sera établi pour obtenir la confiance des banques privées et institutionnelles telles que BEI (Banque européenne d'investissement) ou la BDT (Banque des Territoires).

La chaleur fatale des machines

La SEM LEA pourra intervenir dans des domaines comme l'éclairage public dans le cadre de quatre chantiers majeurs : généralisation des LED, modernisation de l'ensemble du réseau, supervision et gestion à distance, ajout de capteurs notamment environnementaux. Egalement au menu : la création de bornes de rechargement pour véhicules électriques et hydrogène.

Au cours des neuf prochains mois sera mené le recensement des actions de valorisation de l'industrie, des eaux usées, usines d'incinération, data centers. La SEM LEA s'intéressera enfin à la valorisation de la « chaleur fatale informatique » : « Nous sommes face à un double gaspillage d'énergie, explique le président Walter Martin. L'électricité utilisée par les ordinateurs est transformée en chaleur perdue dans l'air. C'est ce qu'on appelle la chaleur fatale des machines. L'explosion des besoins ne risque pas d'améliorer la situation. L'objectif est d'utiliser cette chaleur pour chauffer les bâtiments publics, les logements sociaux, les piscines, les établissements scolaires… ».




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide