Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Bois-énergie / L'entretien des haies, une alternative aux énergies fossiles

le - - Ain

Bois-énergie / L'entretien des haies, une alternative aux énergies fossiles
JMP - Opération déchiquetage par les engins de la CUMA, partenaire essentiel de BALA

BALA développe une filière de valorisation du bois issus notamment des haies des exploitations agricoles, utilisé comme énergie ou pour le paillage des animaux. Les collectivités sont également invitées à s'y intéresser.

L'association BALA, pour Bois Agri-Local Aindinois, regroupe depuis 2019 une trentaine d'agriculteurs de l'Ain. Elle s'est donnée pour mission le développement d'une filière de valorisation du bois en plaquettes issu des haies des exploitations des adhérents. Ces derniers ont ainsi établi un guide des bonnes pratiques de gestion et d'entretien du bocage avec les soutiens précieux de la Chambre départementale d'Agriculture et de la fédération des CUMA, notamment celle de Saint-André-sur-Vieux-Jonc dont les personnels et le matériel sont régulièrement mobilisés.

Rassemblés la semaine dernière à Val-Revermont, les membres de BALA ont présenté à leurs collègues agriculteurs tentés de les rejoindre un exemple de ce qui peut se faire à partir de ces plaquettes. La commune du Revermont a en effet décidé, à partir de 2006, d'utiliser ce mode d'énergie pour alimenter sa chaufferie collective. Elle profite également de conditions idéales lorsque l'on sait que la forêt couvre 1 700 des 4 700 ha du territoire communal. En 2013, un immense hangar de huit mètres de hauteur a été construit pour abriter les plaquettes.

Multiplier les avantages

Pour justifier son engagement dans le développement durable, l'association BALA affiche trois priorités : "Tendre à une gestion plus durable du bois issu des exploitations agricoles ; se donner les moyens de mieux exploiter la ressource ; valoriser économiquement les exploitations".

Selon son secrétaire, Jean-Noël Giroud, agriculteur à Foissiat, au bois déchiqueté par les agriculteurs s'ajoute celui qui subit le même sort à la demande cette fois des collectivités. Les plaquettes sont ensuite utilisées pour le chauffage ou pour le paillage des animaux de la ferme, sa première destination. "Quatre m3 de plaquettes remplace une tonne de paille" a précisé l'intervenant.

Depuis quelques temps, l'entretien des haies est redevenu une préoccupation, comme l'a précisé le secrétaire de BALA : "Elles ont longtemps été considérées comme une contrainte. C'est tout le contraire ! Elles sont bonnes pour la ressource en eau, pour la biodiversité. Nous avons réfléchi à la meilleure façon de les exploiter pour éviter leur appauvrissement, les valoriser pour obtenir plusieurs niveaux de production. Il a aussi fallu réapprendre les savoir-faire d'antan et pour cela, se former pour ne pas confondre coupe et arrachage !"

La réflexion se poursuit

Au nom de l'association, Jean-Noël Giroud pousse encore plus loin la réflexion : "Quelques agriculteurs n'ont pas l'utilité du bois plaquettes. Pourquoi ne pas dès lors créer une filière locale et se tourner vers les collectivités, en privilégiant les circuits courts ? Mais pour cela, il faut des outils performants pour assurer une bonne qualité de plaquettes. C'est bien également de penser au changement climatique et d'apporter sa pierre pour remplacer les énergies fossiles."

A Val-Revermont, le message a été reçu cinq sur cinq. La commune envisage d'ailleurs de prolonger l'expérience dans le cadre de la rénovation de son complexe sportif avec une chaufferie 100% bois. Les études sont également lancées pour une extension du réseau de chaleur à trois bâtiments abritant des commerces et des logements et jusque-là chauffés au fioul.




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer