AccueilRhôneL’Opac du Rhône veut verdir son parc de logements neufs

L’Opac du Rhône veut verdir son parc de logements neufs

Le bailleur social rhodanien lance le deuxième volet de son plan environnement. Objectif, intégrer la dimension écologique dans tous les projets futurs.
Christophe Guilloteau, président du Département et de l’Opac, Xavier Inglebert, directeur général de l’Opac, et Philippe Garnier, maire de Meys.
T.F. - Christophe Guilloteau, président du Département et de l’Opac, Xavier Inglebert, directeur général de l’Opac, et Philippe Garnier, maire de Meys.

Rhône Publié le ,

Avec 6,6 % de passoires thermiques sur l’ensemble de son parc immobilier, l’Opac peut se targuer d’être un bon élève en comparaison des 17 % recensés au niveau national. "Et notre objectif est d’atteindre les 0 % sur le territoire d’ici 5 ans", précise Xavier Inglebert, directeur général du bailleur social rhodanien.

L'Opac veut "intégrer m'innovation environnementale" dans ses projets

Pour ça, l’Opac a imaginé un ambitieux programme de transition environnementale. Le premier volet, qui concerne la rénovation énergétique du patrimoine existant (NDLR : 80 M€ pour 2 000 logements), a été lancé début 2021. "Et en ce début d’année, nous démarrons le deuxième volet, indique Xavier Inglebert. L’objectif est d’intégrer l’innovation environnementale dans tous les nouveaux travaux d’aménagement et de construction."

Concevoir de manière éco-responsable

Concrètement, depuis le 1er janvier 2022, 100 % des projets estampillés Opac répondent à une méthodologie et un cahier des charges stricte, identifiés par des certifications et labels reconnus, comme Ecoquartier, NF Habitat HQE ou BBCA. "A l’échéance 2027, la moitié des projets développés avec des partenaires, notamment promoteurs en Vefa, s’inscriront dans une démarche qui ajoute au moins label environnemental au référentiel RE2020."

Cette nouvelle manière de penser s’articule autour de quatre axes de travail. "Pour le premier, nous allons nous attacher à concevoir tous nos nouveaux projets de manière éco-responsable", explique Xavier Inglebert. Ainsi, l’Opac procèdera à une analyse environnementale de chaque site avant d’engager des opérations. Et le bailleur entend également limiter l’artificialisation des sols, avec, en toile de fond, l’objectif ZAN pour 2050.

Autre priorité, faire de "l’efficacité énergétique des nouvelles résidences un levier de performance au service des habitants". Pour ça, l’Opac souhaite accroître la part des énergies renouvelables dans ses opérations. "Elles seront utilisées principalement à des fins thermiques pour générer de l’eau chaude sanitaire et du chauffage, via des systèmes solaires, bois, pompes à chaleur…"

L'éco-quartier inauguré à Meys fait figure de chantier exemplaire pour l'Opac.

Troisième axe, l’application du principe de gestion durable des ressources en eau. "Pendant le chantier, va récupérer et réutiliser l’eau de pluie. On pourra également se resservir des eaux grises (NDLR : eaux ménagères) pour les machines à laver, les toilettes…" Enfin, pour le dernier axe, l’Opac va intégrer les principes de l’économie circulaire. "Ça peut être en réemployant les matériaux de construction, en faisant appel à des entreprises du territoire, ou en utilisant des matériaux biosourcés et locaux."

Une politique environnementale qui devrait coûter plus de 120 M€ (sur les 460 M€ engagés) au bailleur rhodanien lors des six années à venir. "Cette politique que l’on mène entraîne un surcoût indéniable, indique Xavier Inglebert. Mais c’est inévitable si l’on veut faire avancer les choses."

Un troisième et dernier volet du plan environnement sera lancé en juillet prochain. "Pour ça, on sollicitera les locataires de l’Opac."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?