AccueilSavoieL’opération "Mon logement Lyon-Turin", pour accompagner l’afflux de salariés

L’opération "Mon logement Lyon-Turin", pour accompagner l’afflux de salariés

Plus de 2000 salariés seront, à terme, mobilisés sur le chantier du Lyon-Turin, dont près de 1700 seront en recherche d'un logement.
L’opération "Mon logement Lyon-Turin", pour accompagner l’afflux de salariés
Bruno Fournier

Savoie Publié le ,

Le projet du Lyon-Turin ferroviaire entre dans sa phase décisive avec, au cours des prochaines années, une montée en puissance du creusement du tunnel de base sous les Alpes. Conséquence, plus de 2000 salariés seront, à terme, mobilisés sur le chantier, dont près de 1700 seront en recherche d'un logement sur place. D’où le dispositif "Mon Logement Lyon-Turin", mis en place par la démarche "Grand chantier" lancée par l’Etat, en partenariat avec les collectivités territoriales de la Maurienne.

Rénover pour loger les salariés du Lyon-Turin

De nombreux logements sont vacants dans la vallée, du fait de mutations économiques. Leur rénovation constitue donc une opportunité pour loger les salariés du Lyon-Turin à court terme, mais aussi pour la population qui bénéficiera, à plus long terme, d’une amélioration globale de la qualité de l'habitat et du cadre de vie.

Pour répondre à cet enjeu majeur, un panel d'actions est prévu, visant à financer les travaux et sécuriser les mises en location, la Maison de l’habitat, située à Saint-Jean-de-Maurienne, assurant l’information et la promotion du dispositif.

Déjà, a été enclenchée un programme de réhabilitation des bâtiments de l’Opac de la Savoie qui, de 2018 à 2023, portait sur 347 logements pour un investissement d’environ 18 M€, dont 2,6 M€ financé par la démarche "Grand chantier", et qui devrait bénéficier pour un tiers aux salariés du Lyon-Turin.

L’objectif est aussi de remettre sur le marché de la location des logements privés, en subventionnant (avec des taux attractifs) notamment les travaux nécessaires pour l’efficacité énergétique. Par ailleurs, différentes garanties sont apportées par Action logement pour sécuriser les propriétaires.

Une expérimentation à Modane…

Toutefois, si l’offre de locations dans la vallée devrait ainsi augmenter, il apparait qu’une part majoritaire des besoins du chantier porte sur des logements meublés et si possible équipés. Cela ne faisant pas partie des missions classiques de l’Opac, il s’agit de calibrer au mieux une offre spécifique, avec le concours de la démarche "Grand chantier" et d’Action logement, consistant à rouvrir des logements vacants, les meubler, les équiper et assurer leur mise en location sur des contrats pouvant être court.

Elus, sous-préfet de Maurienne, bailleurs et acteurs sociaux, en visite dans un meublé expérimental à Modane.

La première expérimentation porte sur six logements pouvant accueillir 15 salariés en colocation dans le bâtiment "Les Myrtilles" à Modane, à proximité immédiate du chantier des Puits d’Avrieux. Elle propose une chambre en colocation dans un logement tout équipé pour 395 € par mois, toutes charges comprises, avec en termes de souplesse et de réactivité, une gestion de proximité assurée par La Sasson (s’occupant de centres d'hébergement en Savoie) et un préavis d’une semaine seulement. Le coût de l’opération s’élève à 90 000 € (financé au 2/3) et un retour d’expérience sera pris en compte pour améliorer le dispositif, avec l’objectif de le déployer largement de 2022 à 2024.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

Journal du 21 avril 2022

Journal du21 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?