AccueilAinLa Capeb 01 et Soliha sur le chantier de la rénovation énergétique

La Capeb 01 et Soliha sur le chantier de la rénovation énergétique

Les deux partenaires travaillent ensemble depuis longtemps pour améliorer le confort thermique des ménages modestes et adapter le logement aux personnes âgées ou en situation de handicap.
La Capeb 01 et Soliha sur le chantier de la rénovation énergétique
J.-M.P. - Les artisans de la Capeb et leurs partenaires de Soliha rassemblés à Bourg-en-Bresse pour une visite de chantier dans le cadre de la semaine nationale de la précarité énergétique

Ain Publié le ,

Créé à Lyon au lendemain de la guerre, le mouvement Soliha a rapidement tissé des liens avec la Capeb, le syndicat professionnel des artisans et des petites entreprises du Bâtiment. Basé à Bourg-en-Bresse, où il emploie quatorze personnes (2 800 en France, dans 120 structures), Soliha a organisé récemment la visite de deux chantiers dans le cadre de sa "Semaine nationale de l'énergie". Pour l'occasion, le président de la fédération, Xavier de Lannoy, avait fait le déplacement aux côtés de son collègue de la Capeb, Patrick Liébus, et de la député de l'Isère et animatrice du plan national de rénovation énergétique des bâtiments, Marjolaine Meynier-Millefert.

Avant de s'en aller à la découverte des travaux réalisés par les entreprises artisanales de l'Ain, Michel Pelenc, directeur général de Soliha, a rappelé l'un des engagements du mouvement : « Sur le dossier de la précarité énergétique, ne pas laisser les plus modestes au bord de la route. Nous avons jusqu'en 2050 pour réduire à néant les gaz à effet de serre ». Xavier de Lannoy a rappelé pour sa part le coût moyen de la rénovation énergétique d'un logement : 17 000 €, essentiellement pour l'isolation des combles et le remplacement de la chaudière. « Les aides atteignent 70 % de la somme, qui reste souvent un obstacle pour les personnes en situation difficile, a-t-il ajouté. Les personnes considérées comme « très modestes » sont 72 % à vivre au niveau du seuil de pauvreté. Elles ont beaucoup d'autres priorités quotidiennes, sociales, alimentaires, numériques... »

« Bien utiliser les aides »

Bruno Savy, directeur de l'antenne burgienne qui passera dans quelques jours le relais à Fanny Bonzom, est revenu pour sa part sur la collaboration avec la Capeb : « Nous nous sommes croisés il y a vingt ans sur le salon de l'Habitat de Bourg. L'idée nous était venue de construire une maison pour des personnes handicapées, et le succès a tout de suite été au rendez-vous ». Mêmes échos de la part de Patrick Liébus. Pour l'entrepreneur burgien appelé à occuper les plus hautes fonctions, « les artisans sont souvent les premiers à entrer dans un logement et à constater la précarité. Il faut alors faire preuve de tact et de discrétion. Il faut aussi bien utiliser l'argent des aides. Le mettre là où c'est nécessaire en chassant les marchands du temple ». Avant la visite des deux logements, dont la rénovation est le fruit du partenariat entre Soliha et la Capeb (remplacement des menuiseries, installation d'une chaudière à condensation, pose d'un thermostat d'ambiance, isolation des murs, installation d'un élévateur pour personnes en situation de handicap, création d'une salle d'eau…), Claudie Saint-André, vice-présidente de la CA3B et maire adjoint de Bourg-en-Bresse en charge du Logement, a rappelé les opérations menées par les deux collectivités. Notamment l'ANRU 1 avec la rénovation de 380 logements du quartier de la Reyssouze, bientôt l'ANRU 2 pour celui du Pont des Chèvres et l'opération "Cœur de Ville", pour laquelle Bourg a été retenue.

Jean-Marc Perrat

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?