AccueilAinLa CNATP de l'Ain manifeste à Bourg-en-Bresse

La CNATP de l'Ain manifeste à Bourg-en-Bresse

Vendredi 28 mai, entre 10 heures et 17 heures, les entreprises artisanales des travaux publics et du paysage bloqueront un rond-point stratégique à l'entrée de la ville préfecture pour demander le report de suppression du gazole non routier (GNR)
Françoise Despret, présidente de la CNATP nationale et cheffe d'entreprise à Bourg-en-Bresse
JMP - Françoise Despret, présidente de la CNATP nationale et cheffe d'entreprise à Bourg-en-Bresse

Ain Publié le ,

Vendredi 28 mai, il sera préférable d'éviter le rond-point de Strasbourg pour entrer ou sortir de Bourg-en-Bresse (RD 117 A et RD 1083). A l'appel de la CNATP, les entreprises des secteurs du TP et du paysage ont en effet prévu d'y déployer leurs engins de chantier et leurs poids-lourds pendant une bonne partie de la journée. Entre 10 heures et 17 heures, les manifestants réclameront le report de la suppression du gazole non routier prévue à compter du 1er juillet.

La CNATP dont la présidente est la cheffe d'entreprise burgienne Françoise Despret déploie ses arguments et met en avant « le contexte économique, la pénurie et la hausse des prix des matières premières, les trésoreries fragiles, aggravés par les incertitudes entourant cette sortie de crise sanitaire et un plan de relance BTP qui ne concerne pas les entreprises artisanales. »

Des actions fortes, partout

Depuis 16 mois, les échanges vont bon train entre l'organisation professionnelle et le gouvernement. Sur ce dossier, les ministères de l'Economie, des Finances, de la Relance et de la Transition écologique sont en première ligne. « Les entreprises s'impatientent, alertent les amis de Françoise Despret. Elles ont décidé de se mobiliser à partir du 28 mai en multipliant des actions fortes sur l'ensemble du territoire pour le respect des engagements pris par le ministre Bruno Lemaire en décembre 2019 afin de garantir le principe fondamental d'équité fiscale avec le monde agricole (exploitant agricole ou entreprise de travaux agricoles) qui, au titre de la pluriactivité, agit sur les chantiers BTP et qui pourrait continuer à consommer un carburant détaxé. »

La CNATP a deux revendications essentielles : « La création d'un carburant BTP avec une nouvelle couleur spéciale et la liste d'engins devant l'utiliser obligatoirement. Ces deux mesures sont aujourd'hui remises en cause malgré les engagements très explicites inscrits dans l'exposé sommaire de l'amendement présenté par le gouvernement et voté. »

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?