Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

La Cuivrerie de Cerdon, terrain d'action des AINterpros

le - - Ain

La Cuivrerie de Cerdon, terrain d'action des AINterpros
DR - Visite du chantier de réhabilitation et de sauvegarde de la Cuivrerie de Cerdon par les professionnels du bâtiment regroupés au sein d'AINterpros

Réunis en association, les acteurs et professionnels du bâtiment s'intéressent au chantier de réhabilitation et de sauvegarde du site historique qui ouvrira ses portes au public l'été prochain

En 2015, la Direction départementale des territoires (DDT) a souhaité dans l'Ain la création d'un réseau à l'échelle du département, rassemblant l'ensemble des métiers du bâtiment de l'Ain, afin d'initier des échanges allant au-delà des réseaux professionnels.

L'association des architectes de l'Ain, le Conseil d'architecture d'urbanisme et de l'environnement de l'Ain (CAUE), l'agence locale de l'énergie et du climat de l'Ain (ALEC), le Conseil départemental de l'Ain, la Chambre de commerce et d'industrie de l'Ain, la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises de l'Ain (CAPEB), la Fédération du bâtiment et des travaux publics de l'Ain, la Fédération interprofessionnelle du bois de l'Ain, ont répondu présents : les AINterpros étaient nées. Depuis l'agence départementale d'ingénierie a rejoint le réseau.

L'objectif est de favoriser le dialogue entre les maillons de la chaîne, du maître d'ouvrage à l'occupant, pour améliorer la qualité de la construction dans ce département qui accueille annuellement plus de 7 000 nouveaux habitants.

Trois sessions ont été organisées chaque année sur des thèmes comme l'innovation et les performances thermiques des bâtiments, la rénovation énergétique, la modularité et la préfabrication dans la construction, la future réglementation environnementale 2020, les bâtiments à énergie positive, la construction en matériaux biosourcés et géosourcés…

En 2021, le réseau des Ainterpros a souhaité renouer avec les réunions en présentiel en abordant la thématique de la rénovation des bâtiments anciens protégés ou non au titre des monuments historiques. Des pépites souvent situées au cœur des villages et qu'il convient de conserver et transmettre aux générations futures.

La valorisation de la cuivrerie de Cerdon

Afin de poursuivre la mise en valeur de son patrimoine, le Département de l'Ain porte le projet de rénovation et de valorisation touristique et culturelle de la Cuivrerie de Cerdon devenue sa propriété en mars 2018 et dont l'activité a cessé il y a quelques années.

La Cuivrerie, devenue Monuments historiques en octobre 2013, s'étend sur une surface de plus de 4 000 m². Composée d'un ensemble de bâtiments d'une surface de 1 984 m², elle constitue un élément du patrimoine à la croisée des chemins entre le patrimoine industriel, le patrimoine ethnologique et le patrimoine immatériel lié aux techniques et aux savoir-faire.

Tout en préservant l'authenticité et l'ambiance industrielle, les travaux portent sur les priorités révélées dans le diagnostic patrimonial en termes de rénovation, de sauvegarde et de mise en valeur des bâtiments, complétées par la mise en accessibilité des lieux, le désamiantage des bâtiments, la mise aux normes des locaux, la création d'un accueil, d'une boutique de vente, de sanitaires, d'un parking, de bureaux, et l'aménagement d'un espace polyvalent pour l'accueil de groupes et les expositions temporaires.

Le principe est de maintenir les édifices anciens dans leur état général et de les présenter dans leur « jus ». L'aspect extérieur des bâtiments est conservé. Les façades en briques dégagées sur l'ensemble de l'édifice, les menuiseries en acier à profil en T maintenues ou remplacées à l'identique avec réutilisation des verres anciens. La toiture de l'ancien moulin retrouvera sa forme initiale avec une croupe sur le pignon.

Quant aux intérieurs, les parements en briques sont conservés, la maçonnerie en pierres enduite ou "rejointoyée" au mortier de chaux. Les murs recevront un badigeon de chaux.

Conserver l'ambiance industrielle du site

Une nouvelle construction (en lieu et place d'un bâtiment non protégé) est réalisée pour donner une dimension contemporaine au projet. Destinée à l'accueil du public, elle sera implantée à distance des anciens bâtiments pour leur apporter de l'espace et de la lumière et assurer une vue plongeante sur l'ancienne usine par la construction d'un parvis. « La mise en valeur du site devra permettre une expérience de visite immersive, interactive et sensorielle, accessible en priorité à un public en autonomie » expliquent les porteurs de projet.

Des aménagements scénographiques déboucheront sur la création d'un parcours historique et chronologique. Chaque espace correspondra ainsi à une période donnée de la cuivrerie et en restituera l'ambiance via les machines historiques, l'outillage et la production. La dimension humaine et sociale de l'entreprise, ainsi que le savoir-faire des ouvriers seront également abordés à travers des restitutions.

Un discours plus didactique rappellera les événements et évolutions générales de la Cuivrerie. Les machines et outils liés à la production occuperont une place centrale dans la présentation et la compréhension du lieu. Des dispositifs de réalités augmentées, de restitution de décors et divers procédés audiovisuels viendront à l'appui d'une scénographie innovante.

La Cuivrerie constituera un élément d'attractivité fort du Pays de Cerdon, aux côtés notamment des Soieries Bonnet à Jujurieux et du vignoble cerdonais. La valorisation de ce site vise à proposer une offre de produit culturel et touristique pour contribuer au développement de ce territoire, tout en sauvegardant un élément du patrimoine industriel qui a marqué l'activité et l'histoire de ce territoire.

La maitrise d'ouvrage de cette opération patrimoniale d'envergure (6,5 M€ HT) est assurée par le Conseil départemental de l'Ain. Le maître d'œuvre est le cabinet d'architecture Feasson-Gagnal-Goulois, Croisée d'Archi à Saint-Chamond. Les travaux commencés en octobre 2020 devraient s'achever en juin 2022. Le projet a obtenu des financements de la Région Auvergne/Rhône-Alpes dans le cadre du Contrat de Plan Etat Région (CPER) 2015-2020, de la Région Bourgogne/Franche-Comté au titre du FEDER.

L'Etat est également de la partie via la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) et la dotation de soutien aux investissements des Départements. Dans le cadre de la Fondation patrimoine, le projet de sauvegarde de la cuivrerie de Cerdon a été sélectionné en 2019 par le comité présidé par Stéphane Bern, afin de bénéficier notamment des fonds issus des jeux Missions du patrimoine mis en place par la Française des Jeux.

La Cuivrerie de Cerdon retrouvera le public en juin 2022

La cuivrerie de Cerdon en activités au lendemain de la deuxième guerre mondiale

Les visiteurs de la Cuivrerie de Cerdon retrouveront les techniques et les ambiances d'antan




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer