Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

La Part-Dieu se reconstruit et se réinvente !

le - - Rhône

La Part-Dieu se reconstruit et se réinvente !
© Michel Godet

Loin de penser que les grands projets Confluence, Mermoz ou encore Gerland sont les seuls en cours, celui de la Part-Dieu en est même l'un des plus emblématiques. Imaginé par des « utopistes » des années 1970, son principal architecte Charles Delfante n'avait-il pas écrit un ouvrage sur le sujet, intitulé Le succès d'un échec ? C'est donc pour faire un état d'avancement à voies partagées que Georges Képénékian et Davis Kimelfeld, respectivement maire de Lyon et président de la Métropole de Lyon, ont déambulé dans les différents pôles d'un quartier en complète mutation, dont le cœur bat au son d'une évidente multi-modularité et dont la vision à l'horizon 2030 se dessine rapidement.

Quartier de ville, quartier à vivre, la Part-Dieu est l'objet de nombreux enjeux métropolitains : développement durable, développement économique, mobilité, accession au logement… Sont annoncés deux fois plus d'emplois (+ 40 000, sur une base actuelle de 53 000), plus de voyageurs par jour dans une gare actuellement saturée et en voie de reconstruction (220 000, contre 120 000 actuellement), ainsi que la construction de 650 000 m2 supplémentaires. Des tranches de 150 000 m2 et 250 000 m2 seront livrées avant 2020. Quant au centre commercial de la Part-Dieu, l'un des plus innovants d'Europe, ses 36 millions de visiteurs annuels devraient également croître largement. En d'autres termes, la Part-Dieu représente une importante face de ce que l'on peut imaginer demain en matière d'urbanisme et de vie de quartier.

Autre sujet de satisfaction, malgré d'importants désagréments dus à des travaux tous azimuts (création d'une nouvelle trémie, démolition de nombreux bâtiments dont une partie de la gare, constructions diverses…), la Part-Dieu continue à vivre. Certes avec certaines difficultés, mais la confiance reste de mise – il n'y a qu'à voir ces commerçants qui se sont installés avant la fin définitive des travaux. Notons au passage l'importance des PPP (partenariats publics-privés), symboles d'une véritable synergie entre tous ces acteurs. Pour Georges Képénékian, ce pari de transformation au cœur de cette immense surface doit apporter une meilleure qualité de vie à long terme (2030-2040), due à une plus grande végétalisation, de meilleurs déplacements et l'arrivée de nouveaux commerces et services dont la bibliothèque et l'auditorium seront les phares culturels. Décidément, en se reconstruisant selon une nouvelle vision, la Part-Dieu se réinvente !




Journal du Bâtiment et des Travaux publics LA RÉDACTION

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer