AccueilActualitésLa pénurie des matériaux pèse sur les agences d'architecture

La pénurie des matériaux pèse sur les agences d'architecture

Le conseil national de l'Ordre des architectes affirme que la pénurie de matériaux impacte fortement leur activité.
La pénurie des matériaux pèse sur les agences d'architecture
Adobe stock/Picture news

Actualités Publié le ,

Du 17 au 29 novembre, 2056 architectes exerçant en tant que libéral, associé ou salarié d’une société d’architecture ont participé à un sondage commandé par le Conseil national de l’Ordre des architectes. Et les résultats, publiés le 5 janvier, sont assez révélateurs sur l'impact de la pénurie de matériaux.

"Près de 80% des appels d’offres lancés par les architectes auprès des diverses entreprises dépassent les prévisions financières, indique le conseil national. 66% des appels d’offres dépassent les prévisions de 10 à 30% selon les architectes sondés. 13% des répondants déclarent même des dépassements supérieurs à 30%." Une situation qui concerne les marchés publics comme les marchés privés.

Pénurie de matériaux : "La principale cause des surcoûts"

Pour 71% des architectes, c’est bien la crise des matériaux qui est la première cause de ces surcoûts. La surchauffe de l’activité est citée comme la 2e cause, agissant concomitamment avec la crise des matériaux, selon 58% des répondants. "La crise sanitaire n’est en revanche le plus souvent pas en cause dans ces dépassements", comme l'indique le conseil national de l'Ordre des architectes.

Les conséquences sont lourdes pour les projets : dans 45% des cas, les maîtres d’ouvrages cherchent à adapter leur projet pour en réduire les coûts et 22% mettent leur projet en veille, voire l’abandonnent. Seuls 32% des projets sont réalisés malgré les surcoûts. Les délais des trois quarts des chantiers sont perturbés voire très perturbés par le manque de matériaux.

Les difficultés liées à la pénurie de matériaux "appelées à durer"

"Cette situation pèse sur les relations entre architectes et maîtres d’ouvrage en créant des difficultés de planning et des renégociations d’honoraires", regrette le conseil national.

Pour les architectes, "les difficultés liées à la pénurie de matériaux sont appelées à durer et les prix resteront élevés".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 juin 2022

Journal du30 juin 2022

Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?