AccueilRhôneLa place de Francfort : un projet modèle d'infiltration de l'eau

La place de Francfort : un projet modèle d'infiltration de l'eau

Le réaménagement de cet espace public, à l'est de la gare Part-Dieu, permettra d'offrir un lieu agréable et sécurisé aux voyageurs.
La place de Francfort : un projet modèle d'infiltration de l'eau
Laurence Danière - Un mélange de terre et de pierre a été posé sur un volume de 3 300 m3.

Rhône Publié le ,

Avec la gare de la Part-Dieu, la ligne Rhônexpress desservant l'aéroport, les arrêts des lignes de tramway T3 et T4 et la gare routière, la place de Francfort est un nœud de connexions majeur. Pourtant, cet espace public n'a longtemps été qu'un site très bétonné et dangereux, que les voyageurs préféraient fuir. Dans le cadre du projet de pôle d'échanges multimodal, la place de Francfort est en cours de réaménagement autour d'un triple objectif : devenir un lieu d'accueil agréable et ombragé, abriter une gare routière accessible et sécurisée, et proposer un parking de dépose minute.

« Nous allons redonner aux piétons et à la végétation 30 % des espaces pour faire du site un lieu de rencontre et de pause », souligne Lionel Martin, chef de projet SPL Lyon Part-Dieu. Pour permettre aux 93 arbres qui seront plantés de se développer dans un environnement très minéral, un important travail a été mené sur les matériaux utilisés et leur mise en œuvre. « Nous avons réfléchi à la meilleure façon de permettre à l'eau de s'infiltrer. Sous les dalles, nous avons donc opté pour un mélange de terre et de pierre sur un volume de 3 300 m3 qui assure ainsi une portance suffisante. Nous réaliserons des joints poreux entre les dalles, toujours pour favoriser l'infiltration de l'eau et alimenter les arbres », explique le chef de projet. Et pour bien profiter de cet espace végétalisé et ombragé, 210 places assises seront proposées.

Au niveau de la gare routière, un large caniveau a déjà été installé, afin d'envoyer l'eau de pluie vers la partie drainante de la place. « Sur une superficie totale de 8 500 m2, la surface infiltrée est de 6 500 m2 », met en avant Lionel Martin. Cette gestion exemplaire de l'eau permet au projet de bénéficier d'une subvention de l'Agence de l'eau à hauteur de 60 000 €. La nouvelle gare routière comptera onze quais implantés dans le sens est-ouest pour faciliter l'orientation des voyageurs et les manœuvres des cars interurbains. De larges panneaux d'affichage numérique rendront bien lisibles les informations. Au sud de la place, le parking LPA offrira une cinquantaine de places pour le dépose minute.

L'équipe de maîtrise d'œuvre en charge du projet se compose de L'AUC, architecte mandataire, du paysagiste Bas Smets, du bureau d'études Egis, de Citec pour l'ingénierie conseils, de ON pour l'éclairage, de No Design pour le numérique, d'Encore pour la signalétique et d'Elioth pour le développement durable. Pour ce chantier, dont le budget HT s'élève à 5,4 M€, six marchés ont été attribués : Jean Lefebvre et De Filippis pour le lot VRD, Bouygues Energie et Services pour le lot éclairage public, Général Environnement et Parc et Sports pour le lot espaces verts, Spie City Networks pour le lot équipements de la gare routière, Maïa Sonnier et De Filippis pour le lot fourniture et pose de pierres, et Maïa Sonnier pour le lot abri voyageur.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?