Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

La Région investit 2 M€ dans un centre de sécurité des transports

le - - Rhône

La Région investit 2 M€ dans un centre de sécurité des transports
© Séverine Renard - Les vidéos-patrouilleurs du CRST font face à un mur de 24 écrans HD

Situé gare de La Part-Dieu, à Lyon, cet équipement permet aujourd'hui de visionner en direct les images de vingt gares régionales. D'ici 2022, ce sont 123 gares qui seront connectées au système.

Financé par la Région à hauteur de 2 M€ et piloté par SNCF Gares & Connexions, le Centre régional de sécurité des transports (CRST), installé dans 500 m2 à la gare de Lyon Part-Dieu, est opérationnel depuis quelques jours. « C'est le centre le plus moderne de France dédié à la vidéo-protection ferroviaire », souligne Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui rappelle que « 40 M€ ont déjà été investis dans la sécurisation des gares et des trains » sur un budget de 85 M€.

Tous les jours, de 6 h 45 à 22 h 15, des vidéos-patrouilleurs scrutent un mur de 24 écrans haute définition pour repérer les auteurs d'infractions et assurer la coordination avec les équipes de terrain, afin d'aboutir aux arrestations potentielles. « Cet outil vise à reconquérir le terrain perdu face à la délinquance », affirme L. Wauquiez, qui compare cette structure à un « bouclier de protection pour mieux lutter contre les fraudes, les vols, les agressions, les incivilités… ». Et celui-ci d'ajouter : « Nous renforçons la sécurité dans les gares et les TER, tout en améliorant le service aux voyageurs ». En effet, le CRST permet de retrouver plus vite les propriétaires de bagages abandonnés, et donc de diminuer les retards des trains. Les enregistrements, conservés 30 jours au lieu de 72 h dans un data center dédié, permettent également de répondre a posteriori aux réquisitions judiciaires.

Aujourd'hui, vingt gares régionales – parmi lesquelles Lyon Part-Dieu, Lyon Perrache, Lyon Jean Macé, Saint-Étienne, Valence, Annecy ou encore Clermont – sont reliées au CRST. D'ici 2022, ce sont 123 des gares jugées les plus sensibles qui seront connectées au dispositif avec 1 900 caméras.

La Région met en avant les résultats

Le déploiement de la vidéo-protection dans les gares et les TER, le renforcement des brigades de la sûreté ferroviaire régionale avec le recrutement de 80 nouveaux agents financé par la Région et la mise en service du CRST ont déjà fait la preuve de leur efficacité selon Laurent Wauquiez, qui énumère les résultats chiffrés 2018 : « + 84 % de procès-verbaux, + 20 % d'interpellations avec mise à disposition des forces de l'ordre à des fins de poursuites judiciaires, 49 vidéo-verbalisations établies à distance par les agents du CRST et un taux d'élucidation qui s'établit à 45 % ».




Séverine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer