Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez ou la préférence régionale assumée

le - - Actualités

Laurent Wauquiez ou la préférence régionale assumée
DR - « 95 % de nos marchés publics ont été attribués à des entreprises régionales » - Laurent Wauquiez

Le choix des entreprises locales, le budget, l'aide aux communes et aux entreprises… Laurent Wauquiez égrène ses actions depuis son arrivée à la tête de la Région, sans oublier d'écorner au passage les décisions prises par le gouvernement actuel avec toujours un but avoué : faire d'Auvergne-Rhône-Alpes un territoire d'excellence.

Quel rôle vous donnez-vous dans le « Grand Débat » lancé par le gouvernement ?

Notre rôle dans ce débat est de relayer la voix des Français. Emmanuel Macron a tendance à souvent mépriser les maires, qui sont pourtant le maillon le plus proche de nos concitoyens. Il faudra rester vigilant car nous craignons que certains sujets soient laissés sous le tapis, comme la CSG ou encore l'appauvrissement des retraites. Il faut arrêter de prendre toutes les décisions à Paris, arrêter de « pondre » des lois qui sont loin du terrain.

En réaction à l'éloignement d'Emmanuel Macron des préoccupations des maires, vous affirmez être le premier partenaire des communes. Concrètement, comment les aidez-vous ?

On ne construira pas la France sans la ruralité et sans les communes. En Auvergne-Rhône-Alpes, on écoute les territoires. 1,1 Md€ d'ici 2021 sont mobilisés pour leur aménagement. Face au sentiment d'abandon des communes et pour compenser l'ampleur du désengagement de l'État qui amplifie leurs difficultés, nous avons décidé de renforcer encore l'aide de la Région. Une enveloppe de 100 M€ supplémentaires a donc été votée en octobre dernier, qui permettra à nos communes de financer leurs projets et de mieux répondre aux attentes de leurs habitants. Au-delà de l'engagement financier, nous avons aussi simplifié et rendu accessible l'administration aux maires et aux élus locaux (ndlr : refonte des aides, simplification du règlement des subventions, interlocuteurs directs, dématérialisation des procédures). Depuis 2016, la Région a déjà accompagné près de 3 000 projets grâce aux différents dispositifs régionaux. Deux communes du territoire sur trois ont déjà pu bénéficier d'un accompagnement.

Vous assumez sans détour une préférence régionale pour préserver les emplois et aider les entreprises. Concrètement, comment faites-vous ?

Nous avons aidé 14 000 entreprises en 2017, et 18 000 en 2018. Les artisans sont le nerf de nos territoires. Nous voulons défendre nos entreprises familiales, comme nous l'avons fait par exemple avec la coutellerie de Thiers ou encore une fabrique de ski made in Savoie. 95 % de nos marchés publics ont été attribués à des entreprises régionales. Nous privilégions les entreprises locales dans nos marchés en instaurant des micro-clauses, comme l'obligation d'avoir des apprentis ou encore des temps courts de réactions qui imposent une entreprise de proximité. On ne prend pas forcément les moins chères, mais on prend les meilleures. C'est un positionnement de priorité locale assumé qui nous permet aussi d'aider nos entreprises et d'éviter le travail détaché, notamment dans le BTP.

Vous annoncez que la région est une des mieux gérée de France. Pourtant, les budgets 2016 et 2017 ont été rétoqués par le tribunal administratif de Lyon. Une explication ?

Comme en 2016, cette annulation est une pure question de forme et non de fond (Ndlr : en 2016 pour « manque d'informations aux élus » et, en 2017, pour « tri arbitraire des amendements »). Plutôt que de travailler ensemble, nous rentrons dans une guérilla juridique. Ce n'est pas le lieu, il faut revenir à ce qui est important.

Auvergne Rhône-Alpes: première région européenne « pleine nature »

70 M€ sur trois ans, tel est le budget dédié aux différents territoires afin de les accompagner dans la transition énergétique. Côté énergies renouvelables, la multiplication par deux de la production actuelle sera portée notamment par le bois énergie, la méthanisation et le solaire, en complément de la production hydraulique, pour couvrir 36 % de la consommation d'énergie (19 % aujourd'hui). Un grand projet autour de l'hydrogène est en marche avec le soutien de l'Europe. Les parcs régionaux restent au centre des préoccupations, tout comme la voie verte qui relie les vallées de la Loire à l'Ardèche et la Drôme. Une liaison à vélo des trois lacs (Annecy, Aix et Léman) est aussi en cours.




Journal du Bâtiment et des Travaux publics LA RÉDACTION

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer