Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Le BIM au service de la sécurité

le - - Ain

Le BIM au service de la sécurité
J.-M.P. - Fabrice Corbioli est à la tête du Groupe Corbioli Maisons et Résidences dont le siège est à Ambérieu-en-Bugey

Fabrice Corbioli a été l'un des maîtres d'œuvre de l'espace de démonstration de la réalité virtuelle organisé à l'occasion du congrès national des Sapeurs-pompiers à Bourg-en-Bresse. Le BIM a trouvé là toute sa place sur le thème de « la sécurité bâtimentaire ».

Le congrès national des sapeurs-pompiers vient de se terminer à Ainterexpo à Bourg-en-Bresse. Vous êtes de ceux qui ont mis en avant à cette occasion le BIM (Building information modeling) au service des interventions des soldats du feu. Le bilan est positif ?

Fabrice Corbioli : « Absolument ! Nous attendions le Président de la République sur notre espace d'immersion 3D, nous avons eu la visite de son ministre de l'Intérieur. Dommage, j'avais prévu de faire essayer à Emmanuel Macron un prototype d'un masque de démonstration de réalité virtuelle. C'est un projet qui nous tient à cœur : permettre aux sapeurs-pompiers de disposer au niveau de leur casque, dans un avenir plus ou moins proche, d'un système numérique de visualisation des plans très complets du bâtiment dans lequel ils doivent intervenir. Tout a débuté lors d'un rencontre entre les représentants des sapeurs-pompiers chargés de l'organisation du congrès qui a accueilli plus de 40 000 visiteurs, et la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Ain (CCI) que je représentais au sein de la commission avec Florence Pradel et Bertrand Glaizal. On s'est vite aperçu que les pompiers er les acteurs du bâtiment ne se voyaient qu'une fois le chantier terminé, au moment de la commission de sécurité et de l'agrément. »

Pourquoi s'intéresser autant au BIM ?

F.C. : « Il s'est peu à peu imposé dans nos discussions car son intérêt est immense. Dès la conception du bâtiment ou de l'infrastructure, on peut travailler avec le BIM sur une plateforme informatique commune à tous les intervenants. Le même plan est sans cesse mis à jour. Les sapeurs-pompiers ont été sensibilisés pour qu'ils donnent leur souhait en amont et puissent disposer d'une information fiable et à jour. Aujourd'hui, ils doivent encore se contenter de réclamer les plans papier lorsqu'ils interviennent en urgence, par exemple sur un incendie. Le BIM leur ferait gagner du temps car ils visualiseraient la totalité des détails du bâtiment. Ils cerneraient les risques potentiels, les solutions pour les éviter, les contourner. Ce sera la bonne information au bon moment. »

Les sapeurs-pompiers ont, semble-t-il, été sensibles à vos arguments ?

F.C. : « On a ressenti que nos deux mondes s'intéressaient l'un à l'autre. On se connaissait peu alors que nous avons tellement de choses à nous dire. Dans le cadre de la commission puis pendant le congrès, un énorme travail a été réalisé. Et nous avons tous affiché notre volonté de poursuivre sur notre lancée, avec trois ou quatre réunions annuelles. Deux impulsions ont été données. La CCI a visé la bonne cible et fait le boulot. Et les pompiers, en particulier nos deux interlocuteurs, le colonel Pathoux et le lieutenant-colonel Grimaldi, ont joué le jeu. Et ça a fonctionné ! Le débriefing est pour bientôt et les détails du suivi auquel nous aspirons tous, seront précisés. Nous pensons aux innovations de demain… Pourquoi pas un casque avec un système permettant au sapeur-pompier de visualiser les lieux par l'intermédiaire du BIM ? Renseignements pris pendant le congrès, il semble que l'idée peine à faire son chemin au niveau national. Nous pourrions dans l'Ain en être les initiateurs ! »

Recueillis par Jean-Marc Perrat




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer