AccueilRhôneLe BTP affiche des progrès dans la prévention des risques au travail

Le BTP affiche des progrès dans la prévention des risques au travail

Rendez-vous rituel des acteurs de la santé-sécurité sur les lieux de travail en Rhône-Alpes, Préventica a ouvert, au fil du temps, de nouveaux horizons aux professionnels du BTP. Les effets positifs de ce travail de sensibilisation, mené en partenariat avec la Carsat, ne se sont pas fait attendre.
Le BTP affiche des progrès dans la prévention des risques au travail
© Préventica

Rhône Publié le ,

Certes, le BTP est encore le secteur d'activités qui subit la plus forte accidentologie chaque année dans l'Hexagone. En 2016 en effet, plus de 72 700 arrêts de travail ont été enregistrés dans cet univers en Rhône-Alpes. Toutefois, s'il présente toujours l'indice de fréquence le plus élevé avec un taux d'accidentologie de 59 / 1 000, le BTP est aussi celui qui affiche la meilleure dynamique au cours des six dernières années. Durant cette période, la sinistralité a en effet reculé de quatre points.

Une évolution que Patricia Courtial, directrice de la santé au travail et de l'accompagnement social à la Carsat Rhône-Alpes, met avant tout sur le compte d'un gros travail de prévention et d'information. En direction des entreprises présentes quotidiennement sur le terrain, bien entendu, mais pas uniquement. « Nous intervenons directement sur les chantiers, en apportant des conseils, des recommandations, en vérifiant la réglementation… Mais depuis trois ans, nous agissons plutôt en direction des maîtres d'œuvre et des maîtres d'ouvrage », explique-t-elle.

Avec un objectif ambitieux : agir dès la conception du projet en intégrant des clauses relatives à la santé et à la sécurité. « On parle désormais régulièrement de la performance énergétique d'un bâtiment, mais on peut aussi parler de la performance santé au travail dans la construction de ce bâtiment, poursuit-elle. C'est une notion qui entre progressivement dans les mœurs ». Et les métiers du BTP font office de bons élèves, s'avérant souvent plus ouverts que les autres à cette démarche, en dépit des difficultés liées à l'interdisciplinarité qui caractérise le travail sur les chantiers.

« Une multitude d'entreprises et de corps de métiers interviennent en effet au même moment sur un même lieu, ce qui constitue un facteur supplémentaire de risques et d'accidentologie, analyse Patricia Courtial. C'est pour cette raison que nous passons en priorité par les maîtres d'œuvre et les maîtres d'ouvrage. Ils sont en quelque sorte nos relais privilégiés, parce qu'ils peuvent avoir une vision globale du processus de construction, ce qui permet de réduire les risques ».

La Carsat poursuivra, cette année encore, ce travail de sensibilisation à la prévention des risques sur Préventica. En rappelant, comme ne manque jamais de le faire Eric Dejean-Servières, commissaire général du salon, que les investissements sur la santé au travail engendrent automatiquement des gains de performance pour l'entreprise. CQFD.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?