Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Le centre-ville de Bourg-en-Bresse passe en « Zone Zen »

le - - Ain

Le centre-ville de Bourg-en-Bresse passe en « Zone Zen »
DR - Le plan de la zone de rencontre qui concernera 43 rues du centre-ville

Quarante-trois rues de l'hyper-centre sont dorénavant concernées par la limitation de vitesse à 20 km/h et la priorité absolue aux piétons et aux deux roues

Au cours de ces dernières années, le centre-ville de Bourg-en-Bresse a fait peu à peu peau neuve. Le dernier chantier en date, celui de l'avenue Alsace-Lorraine, l'artère centrale de la cité, s'est achevé à l'automne. Depuis, les habitudes ont évolué, les automobilistes, les cyclistes et les piétons se sont adaptés. Une évolution visiblement insuffisante aux yeux des élus municipaux de Bourg qui viennent de décider d'instaurer dans l'hyper-centre « une zone de rencontre », un ensemble de 43 rues ouvertes à tous les modes de circulation, avec limitation de vitesse à 20 km/h et chaussée à double sens pour les cyclistes.

Isabelle Maistre, adjointe au maire déléguée à la proximité, aux travaux et à l'environnement, a expliqué l'intérêt d'une telle initiative au cours d'une conférence de presse : « En ville, les zones de rencontre cherchent à faire cohabiter de manière apaisée, dans un même espace, les piétons (devenus hautement prioritaires en toutes circonstance), les cycles et les véhicules, mais également à permettre le développement de la vie locale. Un décret du 30 juillet 2008 a introduit ces zones de rencontre dans le Droit français. »

Sécuriser les déplacements

La jeune élue « verte » a fait depuis longtemps de la circulation au centre et dans les quartiers périphériques l'un de ses chevaux de bataille. Une stratégie selon elle justifiée : « Entre 2015 et 2017, la circulation limitée à 30 km/h au centre de Bourg a permis de diviser par cinq le nombre d'accidents, affirme-t-elle. Nous en avons connu seulement deux en 2016 et un seul en 2017. Cette nouvelle décision permettra de sécuriser encore davantage les déplacements, de réduire les risques, d'améliorer la qualité de vie en favorisant l'accès aux commerces, l'implantation des terrasses et l'organisation d'animations. La mise en place de cette zone de rencontre s'accompagnera d'une signalétique adaptée pour être mieux identifiée et respectée. »

La campagne de communication sera lancée au cours des prochains jours. Les six entrées de la zone seront dotées de pictogrammes « Zones Zen » de couleur rouge au sol, des panneaux de signalétique verticale et des totems. Ils seront disposés avenue Alsace-Lorraine (à partir de la préfecture), aux départs des rues Général-Debeney, René-Cassin et République, le Cours de Verdun et le bas du boulevard de Brou.

« Zone Zen est une appellation locale, explique Isabelle Maistre. Nous avons voulu un concept sympathique et marquant avec un petit bonhomme en posture de yoga. Les agents du service voirie s'occupent de la mise en place ce qui permet de limiter les coûts. Puis la police municipale sera chargée des contrôles. Au départ, à compter de la mise en place le 18 mars, l'action sera forte. Puis elle deviendra ponctuelle, sans pour autant laisser retomber la pression. »

Des radars pédagogiques pourraient être également être mobilisés. « Ils coûtent cher à l'achat, reconnaît l'adjointe à l'environnement. N'oublions pas qu'il faut aussi gérer les données relevées pour en tirer des conséquences utiles. Sinon, ils n'ont aucun intérêt. »




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer