AccueilActualitésLe cri d'alerte des entreprises de travaux publics en Auvergne-Rhône-Alpes

Le cri d'alerte des entreprises de travaux publics en Auvergne-Rhône-Alpes

Alors que les carnets de commandes des entreprises se vident dangereusement, la fédération régionale Auvergne-Rhône-Alpes et les sections travaux publics des fédérations départementales BTP montent au créneau pour inciter les collectivités locales à engager des investissements.
Le cri d'alerte des entreprises de travaux publics en Auvergne-Rhône-Alpes
DR - Pierre Berger et l'ensemble des professionnels des travaux publics sont inquiets face à une commande publique en berne.

Actualités Publié le ,

Les professionnels des travaux publics d'Auvergne Rhône-Alpes sont en colère, pointant du doigt les collectivités publiques accusées de ne pas engager suffisamment d'investissements pour soutenir le secteur.

"Les carnets de commande se vident inexorablement ! La situation se dégrade de jour en jour pour les travaux publics", peut-on lire dans un communiqué. Dépendant à près de 70 % de la commande publique, les entreprises expliquent subir "une chute des appels d'offres sans précédent", avec - 37% depuis le début 2020 par rapport à 2019, tous maitres d'ouvrages confondus, et - 50% concernant les seules communes.

"Rien ne justifie une chute aussi importante"

"A ce rythme, les entreprises n'ont d'autre choix que de réactiver l'activité partielle pour leurs salariés", préviennent les professionnels d'Auvergne Rhône-Alpes. Selon eux, la crise sanitaire et l'effet retard lié aux municipales ne suffisent pas à expliquer le ralentissement de l'activité.

"Rien aujourd'hui ne justifie une chute aussi importante, d'autant que tous les feux sont au vert pour que les collectivités redémarrent leurs projets d'investissement. Les besoins sont urgents pour que le territoire s'engage concrètement dans une transition écologique qui ne fait plus débat : préservation de la ressource en eau, développement des mobilités décarbonées, des énergies renouvelables, déploiement du numérique...", argumentent-ils, précisant que les moyens financiers des collectivités existent, en lien notamment avec le plan France Relance.

Provoquer un "choc de la commande publique"

"Malgré cela, nous ne constatons aucun signe de reprise." Déterminés à provoquer "un choc de la commande publique", les professionnels d'Auvergne-Rhône-Alpes ont déjà adressé un courrier aux mairies et intercommunalités.

Pierre Berger, président de la FRTP Auvergne-Rhône-Alpes et les présidents des sections travaux publics des fédérations départementales BTP devraient lancer publiquement un "cri d'alerte" lors d'une conférence de presse programmée mardi 3 novembre à Lyon, tout en "exposant les solutions à la portée des donneurs d'ordre". De quoi continuer à faire monter la pression sur les élus locaux.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?