AccueilVU-EnginsLe marché des matériels de chantier devrait rebondir en 2021

Le marché des matériels de chantier devrait rebondir en 2021

Au sortir d'une année 2020 marquée par une baisse de leurs activités de 14 %, les adhérents du Seimat * attendent une progression de leur marché de 8 % en 2021, avec un total de 52 700 unités commercialisées.
Le marché des matériels de chantier devrait rebondir en 2021

VU-Engins Publié le ,

Après avoir craint le pire au mois de mars 2020, les acteurs du marché des engins et matériels de chantier ont été partiellement rassurés. La chute, certes bien réelle, a été moins rude que prévu. Le marché a reflué de 14 % pour s'établir à 2,5 Md€. "Il convient de noter que la crise du secteur en 2009 / 2010 avait engendré une chute des ventes de matériels de l'ordre de 50 %", rappelle-t-on au Seimat.

En recul de 30 % à la fin du premier semestre, le marché a plutôt bien résisté une fois le choc passé, perdant seulement 3 % au deuxième semestre. Pour les matériels de terrassement lourd, les machines compactes et le matériel routier, la baisse s'établit à 14 %, conformément à la moyenne globale.

Pour les machines compactes, le recul est de 16 %, avec des différences notables selon les activités. "Nous sommes à - 33 % pour les pelles à pneus inférieures à 11 tonnes, tandis que les chargeuses pelleteuses reculent de 22 %. Enfin les chargeuses compactes perdent 27 %", poursuit le Seimat. Le troisième segment de ce secteur, celui des matériels routiers, recule enfin de 13 %, avec une pointe à - 25 % pour les rouleaux autoportés.

Les pompes de chantiers résistent

Pour les matériels de la filière béton, la tendance négative constatée en 2019 s'est confirmée en 2020. Le Seimat avait d'ailleurs prévu un recul de 10 %. La crise sanitaire a rendu caduc ce chiffre. La chute a été beaucoup plus rude, s'inscrivant à - 38 % sur tous les types de matériels : bétonnières portées, pompes automotrices et malaxeurs-pompes. "Les seuls matériels à résister sont les pompes de chantier, qui ont été soutenues par l'activité des chantiers sur le Grand Paris", souligne le Seimat. Pour les matériels de manutention et levage, enfin, la baisse enregistrée est de 26 %.

Pour 2021, les adhérents du Seimat affichent cependant leur optimisme. Ils prévoient des volumes de ventes en croissance de 8 %, adossant notamment leur optimisme sur les prévisions de la FNTP et de la FFB, principaux acteurs de leurs marchés respectifs. L'ensemble des matériels devrait être concerné : petites machines compactes, terrassement lourd, route, levage, béton.

* Syndicat des entreprises internationales de matériels de travaux publics, mines et carrières, bâtiment et levage, manutention

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?