AccueilRhôneLe projet de Campus Région du Numérique confié à Jean-Michel Wilmotte

Le projet de Campus Région du Numérique confié à Jean-Michel Wilmotte

À la rentrée 2020, l'ancien siège de la Région à Charbonnières-les-Bains, transformé en campus du numérique, accueillera 2 000 étudiants sur un site de 10 ha remis entre les mains de l'architecte, urbaniste et designer et du constructeur Bouygues Immobilier Sud-Est.
Le projet de Campus Région du Numérique confié à Jean-Michel Wilmotte
© Wilmotte & Associés Architectes

Rhône Publié le ,

« On veut faire la Silicon Valley européenne » : avec son projet de Campus Région du Numérique, Laurent Wauquiez affiche ses ambitions. Pour le président d'Auvergne-Rhône-Alpes, il s'agit de « former l'élite internationale du codage et du digital », le numérique étant l'un des secteurs en tension en termes d'emploi avec une estimation de 6 000 à 7 000 postes à pourvoir actuellement en AuRA.

C'est le site de l'ancien siège de Région, à Charbonnières-les-Bains, qui a été choisi pour accueillir le campus. On se souvient que sa reconversion était au centre du combat électoral entre le président sortant, Jean-Jack Queyranne, et le candidat Wauquiez. « Il n'y avait pas photo entre les deux projets », estime le maire de Charbonnières Gérald Eymard, rappelant son opposition à la vente du site à des promoteurs pour construction massive de logements, accentuant l'effet ville-dortoir.

Avec le Campus Région du Numérique, « nous allons passer du statut de ville thermale à celui de ville digitale ». Et le maire de préciser : « Pour éviter le syndrome EMLyon [l'école va quitter Ecully pour s'implanter à Lyon-Confluence, Ndlr], nous avons demandé à la Métropole la requalification de la route de Paris en un boulevard urbain embelli, apaisé et sécurisé. Les études commencent début 2019, nous aurons le résultat à la fin de l'année ».

« Un défi en termes de réalisation »

Entre temps, les travaux du campus auront démarré. D'abord par une phase de déconstruction et de désamiantage, avant de laisser place, à l'été 2019, à la construction pour une durée d'un an seulement. « Un défi en termes de réalisation », reconnaît Laurent Wauquiez, mettant ainsi la pression sur Bouygues Bâtiment Sud-Est, qui devra donc livrer son ouvrage à l'été 2020, prêt à accueillir 2 000 étudiants à la rentrée de septembre. « D'ici trois ou quatre ans, en vitesse de croisière, 5 000 étudiants seront accueillis dans 10 000 m2 de bâtiments », précise le président. Budget global du campus 2020 : 60 M€, soit 30 M€ pour les édifices et 30 M€ pour le soutien aux projets, financés essentiellement par la Région, la Métropole de Lyon abondant pour sa part à hauteur de 6 M€.

C'est l'agence Wilmotte & Associés qui est en charge du projet. « Souvent on casse… Ici, c'est différent, on réhabilite les bâtiments, ce qui constitue une véritable démarche écologique, souligne Jean-Michel Wilmotte. C'est un projet à la fois architectural et paysager, qui tire profit des qualités du site et vise à le mettre en valeur. Nous l'avons conçu autour d'un grand jardin central, situé dans l'axe d'un bâtiment iconique ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 mai 2022

Journal du26 mai 2022

Journal du 19 mai 2022

Journal du19 mai 2022

Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?