Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Le stade Marcel-Verchère (de nouveau) en travaux

le - - Ain

Le stade Marcel-Verchère (de nouveau) en travaux
CA3B - La livraison de la nouvelle tribune est prévue à l'automne 2019

La Communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse (CA3B) porte ce projet qui vise à conforter les deux clubs professionnels, l'USBPA (rugby) et le FBBP (football). Début des travaux fin novembre et coût de l'opération : 3,6 M€.

Le stade Marcel-Verchère, à Bourg-en-Bresse, va être de nouveau en travaux au cours des prochains mois. Après la tribune nord, qui a vu en 2017 sa capacité d'accueil passer de 2 000 à 3 300 places, c'est au tour des tribunes Millet et Sennetaire de se préparer à une nouvelle jeunesse. "Les opérations de désamiantage débuteront le 26 novembre", annonce Eric Thomas, délégué communautaire délégué aux Sports. La Communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse (CA3B) est en effet aux commandes de ce chantier qui durera près d'un an. "La livraison est prévue pour l'automne 2019, précise-t-il avant de détailler les opérations en compagnie du président de la CA3B Jean-François Debat. Nous entrons dans la troisième et dernière phase après la modernisation du terrain et la reconstruction de la tribune CGT. L'objectif est double : favoriser le développement de l'USBPA (rugby) et du FBBP (football), les deux clubs professionnels utilisateurs, et accueillir le public et les partenaires dans de meilleures conditions" insiste l'élu burgien.

La capacité maintenue à 9 000 places

Verchère comptera à terme 6 450 places assises, soit un gain de 450 places. Les rencontres pourront être suivies par 9 000 personnes, assises ou debout. "Le but n'était pas d'augmenter la capacité du stade. Pour le foot, elle est suffisante. Pour le rugby aussi, sauf derby ou événement exceptionnel. Verchère doit rester un stade populaire", répète Jean-François Debat.

La tribune sud restera accessible jusqu'à la fin de l'année. Le très attendu USBPA-US Oyonnax en championnat de Pro D2 pourra donc se jouer dimanche 23 décembre dans des conditions quasi normales. Mais à partir de janvier, les choses sérieuses commenceront avec la démolition, puis la reconstruction et l'extension de la tribune Millet. La tribune d'honneur Sennetaire sera quant à elle conservée, mais rénovée en profondeur et mise aux normes d'accessibilité (vingt places PMR créées). De nouveaux espaces surgiront de ses entrailles. "Sont prévus deux vestiaires joueurs de 100 m2, un pour les arbitres et des locaux réglementaires (antidopage, infirmerie...), détaille Eric Thomas. L'accueil des médias sera revu avec la réalisation d'une tribune de presse, d'une zone commentateurs dotée de plateformes caméras. Les conférences de presse et les interviews se feront dans deux salles de 62 et 40 m2." Les partenaires économiques n'ont pas été oubliés. "Un salon réceptif VIP est prévu avec une grande loge de 150 places", souligne Eric Thomas.

Les travaux ont été confiés à un groupement composé de l'entreprise SER Construction et du cabinet d'architecture AA Group, qui possède à son actif la réalisation du stade Geoffroy-Guichard à Saint-Étienne. La facture s'élèvera à 3,6 M€ HT. Le conseil départemental de l'Ain a d'ores et déjà annoncé sa participation à hauteur de 250 000 €. L'engagement du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes sera connu ultérieurement.




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer