Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

11,4 M€ de travaux pour le technopole burgien Alimentec

le - - Ain

11,4 M€ de travaux pour le technopole burgien Alimentec
J.-M.P. - Le président du Syndicat mixte du Technopole Alimentec, Alain Chapuis, entouré du député de l'Ain Xavier Breton, de Patrice Fontenat, président de la CCI de l'Ain, Raymond Perrin, conseiller départemental, et Michel Fontaine, vice-président de la Communauté d'Agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse

Spécialisé dans l'agroalimentaire, il héberge plusieurs laboratoires, dont ceux de l'Université Lyon 1, d'Actalia Sensoriel et de Biodyma.

Les cérémonies de vœux en début d'année sont régulièrement l'occasion d'annoncer les opérations d'envergure qui marqueront les organismes concernés au cours des mois à venir. Tel est le cas du Technopole Alimentec, à Bourg-en-Bresse, dont le syndicat mixte regroupe le conseil départemental, la Chambre de commerce et d'industrie et la Communauté d'agglomération du bassin de Bourg-en-Bresse (CA3B). Son président, Alain Chapuis, conseiller départemental, a profité de la manifestation pour détailler les étapes du chantier de modernisation des trois bâtiments du technopole en lien avec les activités hébergées à titre permanent.

La première phase de travaux, estimée à 5,7 M€ HT, a été lancée en fin d'année dernière suite aux demandes de financement adressées à l'Etat par l'intermédiaire du Fonds national d'aménagement et de développement du territoire (FNADT) et à la Région Auvergne-Rhône-Alpes au titre du contrat de plan État-Région. Le Département et l'agglomération ont également été invités à mettre la main à la poche.

Premier locataire servi : Actalia Sensoriel, dont les trois laboratoires « apportent une expertise en évaluation sensorielle au service des équipes marketing, R&D et qualité pour maîtriser la qualité organoleptique des produits, comprendre le comportement des consommateurs et évaluer leurs perceptions de l'achat à la dégustation ».

Un chantier en deux temps

Au cours de cette première phase seront également restructurés les laboratoires chimie et emballage du centre technique agroalimentaire (CTCPA), qui se verront doter d'un nouveau laboratoire sur la perméabilité. Une salle de dégustation sera créée, la cuisine d'Actalia Sensoriel rénovée, et la plateforme technologique innovante « emballage et aliment » mise aux normes. Des espaces de stockage des échantillons issus de la recherche seront ajoutés.

Pour la deuxième phase de travaux, également estimée à 5,7 M€, le syndicat mixte d'Alimentec compte sur le contrat de plan État-Région 2021-2025. Les activités de recherche et développement gagneront des m2 supplémentaires avec trois nouveaux laboratoires pour Biodyma, le laboratoire de l'Université Lyon 1 et de l'Isara Lyon issu de la fusion du Laboratoire de recherche en génie industriel alimentaire (LRGIA) et de l'unité Écosystèmes microbiens complexes (EMC). Le CTCPA aura droit à un nouveau laboratoire chimie, tout comme Novalim, qui mutualisera son équipement avec les jeunes entreprises de la pépinière du technopole. Des travaux d'amélioration thermique sont également prévus dans l'ensemble des bâtiments.

Les missions d'Alimentec

Engagé dans le développement local lié à la filière agroalimentaire et les secteurs connexes, comme l'emballage, le technopole Alimentec veut fédérer les différents acteurs installés dans l'Ain et les départements limitrophes. Il s'est donné pour mission de détecter les besoins des entreprises, favoriser l'innovation, l'aide à la recherche et l'accompagnement de l'enseignement supérieur. Le technopole anime et consolide la filière, notamment par des actions de mise en réseau. Il loge un certain nombre d'acteurs et assume ainsi son rôle d'incubateur et de pépinière d'entreprises.

L'un de ses locataires, le laboratoire d'analyses de l'Ain, a régulièrement l'occasion de se mettre en évidence. Cela avait été le cas lors de l'épisode de l'influenza aviaire, en Dombes, au milieu des années 2000. Occupent également les locaux d'Alimentec les associations Altec, dont la mission est de rendre la science accessible au plus grand nombre, et Mécabourg, qui regroupe les entreprises spécialisées dans la mécanique et la carrosserie industrielle, l'autre spécialité du bassin burgien. Altec rejoindra au printemps la nouvelle Maison de la culture et de la citoyenneté de Bourg. Elle cèdera sa place au laboratoire universitaire Laboratoire d'automatique, de génie des procédés et de génie pharmaceutique (LAGEPP).




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer