AccueilLoireLes acteurs de la commande publique s'engagent

Les acteurs de la commande publique s'engagent

L'espace Guy Poirieux à Montbrison accueillait ce lundi 21 mars les premières assises de la commande publique, un rendez-vous initié par le préfet. Maîtres d'ouvrages, entreprises et maîtres d'œuvre étaient réunis pour échanger et débattre autour de leurs problématiques communes. Baisse des dotations, concurrence déloyale ou offres anormalement basses étaient à l'ordre du jour.
Les acteurs de la commande publique s'engagent
E.M - es tables rondes ont été l'occasion d'évoquer les relations entre les maîtres d'ouvrage et les entreprises

Loire Publié le ,

Face aux difficultés actuelles du secteur du bâtiment et des travaux publics, qui est l’un des plus gros employeurs du département, ces discussions venaient à point nommé pour mobiliser les acteurs du secteur. La commande publique représente en effet plus de 70% du chiffre d’affaires des entreprises des travaux publics, et 30% dans le bâtiment. L’enjeu de ces rencontres était de lutter contre les idées reçues sur les marchés publics, faciliter l’accès à ces marchés pour les entreprises, et faire en sorte que les acteurs locaux, entreprises et donneurs d’ordres, travaillent plus facilement ensemble.

Dans un premier temps, Jean-Daniel Cristoforetti, représentant de la DIRECCTE, a proposé un point législatif, en faisant notamment un focus sur le détachement des travailleurs et le développement des clauses d’insertion. Les participants ont eu ensuite des éléments chiffrés présentés par la CERA (Cellule économique Rhône-Alpes) au sujet des dépenses des collectivités en 2015, sur la base d’une enquête menée par la structure. Communes, département, Etat, intercommunalités et bailleurs sociaux ont ainsi dépensé 520 millions d’euros en 2015 dans le secteur du BTP. Un tiers de ces dépenses sont portées par les bailleurs sociaux. Plus de 75% de ces dépenses sont attribuées à des entreprises de la Loire. En 2016, les budgets consacrés à la construction semblent augmenter de 2 à 9%.

Les participants sont ensuite entrés dans le vif du sujet avec la première table ronde, regroupant Bernard Bonne, président du département de la Loire, Gaël Perdriau, président de Saint-Etienne Métropole, Norbert Sirot, président d’Amos 42, Georges Engmann, trésorier de la Capeb de la Loire et Christophe Payot, président de la section TP de la fédération du BTP de la Loire. Avec pour question centrale : comment les collectivités peuvent-elles continuer à investir face à la baisse des dotations de l’Etat ? Christophe Payot parlait des attentes importantes des entreprises, et rappelaient la responsabilité des élus. « Nous avons pris plusieurs initiatives au nom de la Ville de Saint-Etienne ou de l’agglomération », notait Gaël Perdriau. « Une conférence économique, pour présenter aux entreprises notre plan pluriannuel de travaux, mais aussi travailler sur l’allotissement, ou encore imposer des partenariats locaux aux promoteurs privés qui investissent, pour faire en sorte de privilégier les entreprises locales tout en respectant les règles des marchés publics ». « 85% du montant des travaux engagés par le Département vont vers des entreprises locales », ajoutait Bernard Bonne.

La deuxième table ronde a réuniAlain Berthéas, président de Loire-Forez, Daniel Perez, conseiller communautaire de Roannais Agglomération, François Bayle, président de l’UNTEC Loire Haute-Loire, Jean Guillet, président d’Epora et Thierry Vidonne, président de la fédération du BTP de la Loire. Les intervenants ont notamment échangé autour de l’importance de la maîtrise d’œuvre, du travail illégal et des offres anormalement basses, qui ont par ailleurs fait l’objet de la signature d’une charte. Elaborée par la fédération du BTP de la Loire, cette charte met en avant des bonnes pratiques pour détecter et lutter contre ces offres qui faussent le marché. Les villes de Saint-Etienne et de Roanne, Saint-Etienne Métropole, Roannais Agglomération, la communauté d’agglomération Loire-Forez, la communauté de communes des Pays de Saint-Galmier, le département de la Loire, EPORA, Métropole Habitat, Ophéor et la Roannaise de l’eau ont ainsi profité de la soirée pour s’engager sur ce sujet.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?