Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Les acteurs régionaux, bons élèves du recyclage et de la valorisation des déchets inertes

le - - Actualités

Les acteurs régionaux, bons élèves du recyclage et de la valorisation des déchets inertes
DR - Les acteurs impliqués dans le recyclage et la valorisation des déchets sur la plateforme CMCA Perrier Matériaux à Mions.

Le taux de performance de la filière des déchets inertes du BTP atteint 88 % en Auvergne-Rhône-Alpes, contre 70 % au niveau national. Sur 24,4 millions de tonnes de déchets inertes produits annuellement, 21,5 millions sont donc recyclées ou valorisées.

« Les trois-quarts des déchets produits en France sont des déchets du BTP. Alors que l'essentiel de ces déchets sont des déchets inertes, ils n'étaient ni recyclés, ni valorisés il y a encore une dizaine d'années. Aujourd'hui, le BTP est passé d'une économie linéaire à une économie circulaire », rappelle Christine Mesurolle, secrétaire générale adjointe aux affaires régionales à la Préfecture Auvergne-Rhône-Alpes.

Longtemps pointées du doigt, les entreprises du BTP sont désormais vertueuses. Sur 24,4 millions de tonnes de déchets inertes produits en 2016, 21,5 millions sont recyclées ou valorisées. « L'objectif fixé par l'Union européenne est d'atteindre 70 % de recyclage-valorisation. En Auvergne-Rhône-Alpes, le taux de performance, à savoir la part de déchets traités par rapport à la part de déchets produits, est de 88 % », se réjouit Christine Mesurolle qui se félicite d'« une pression de moins en moins forte sur la ressource ». En effet, le taux de couverture des besoins en granulats par le recyclage s'élève à 24 %. Les matériaux recyclés sur les plateformes (5,1 millions de tonnes), les matériaux réutilisés sur chantiers (8,1 millions de tonnes) et les matériaux artificiels (1 million de tonnes) complètent les 44 millions de tonnes issues des carrières pour parvenir aux 58 millions de tonnes/an de ressources primaires et secondaires minérales nécessaires dans la région.

Une dernière donnée clé, le taux de recyclage, permet d'avoir une vision précise de la filière. Sur un potentiel de recyclage de 8,2 millions de tonnes, excluant donc les terres non polluées, 5,1 millions de tonnes sont recyclées sur les plateformes ou les carrières, soit un taux de recyclage de 62 %. Ces trois indicateurs de référence, à savoir le taux de performance, le taux de recyclage et le taux de couverture, ont été créés par la Cerc (cellule économique) Auvergne-Rhône-Alpes.

Revoir les jours et horaires d'ouverture des déchetteries

Les professionnels du BTP entendent bien encore progresser et ont quelques idées pour favoriser le recyclage et la valorisation. « Les entreprises de TP s'attachent à réutiliser leurs excavations. Ainsi, 30 % des terres non polluées sont réemployées directement sur site. Ensuite, comme les producteurs et les utilisateurs de déchets inertes sont les mêmes, nous avons tout intérêt à trier correctement pour nous assurer de la qualité des matériaux recyclés », affirme Philippe Puthod, président délégué de la FRTP, qui préconise « le double fret pour optimiser les trajets ». Pour Gilles Courteix, qui souligne l'existence de l'application Déchets de chantier, « il faut revoir les jours d'ouverture et amplitudes horaires des déchetteries, qui ne sont pas adaptés aux professionnels ». Le président de la FFB Auvergne-Rhône-Alpes (remplacé par Philippe Lansard depuis le 1er janvier) estime que cela permettrait de réduire les dépôts sauvages. Alain Boisselon président de l'Unicem Aura, rappelle, lui, la présence sur le territoire de « 180 sites de recyclage et valorisation offrant une réponse de proximité ».

Le centre de recyclage de CMCA Perrier Matériaux

Créée en 1992, la plateforme de recyclage et de valorisation des déchets inertes de CMCA Perrier Matériaux est le plus important centre de la région. Le site de Mions accueille en effet 250 000 tonnes par an de déchets en provenance des chantiers de l'agglomération lyonnaise. Des déchets (terres, graves, matériaux rocheux, bétons de démolition enrobés…) convoyés par un balai quotidien d'environ 200 camions.

Chaque camion est pesé à charge et à vide pour mesurer la quantité de déchets. Le chargement fait aussi l'objet d'un premier contrôle caméra et d'un second contrôle, visuel et olfactif, après vidage pour éventuellement écarter certains déchets. « Nous refusons quarante camions par an, soit 800 tonnes », précise Emmanuel Sicamois, chef de bassin Carrières Rhône & Saône CMCA Perrier Matériaux. Ensuite, les déchets suivent un parcours avec différentes opérations de concassage, de criblage et de tri manuel pour évacuer les rebus. À la sortie : une matière première recyclée, à savoir du sable ou des graves utilisés en sous-couche pour les routes ou en remblaiement de tranchées. « Le recyclage permet d'économiser le gisement naturel », souligne Emmanuel Sicamois.

La carrière CMCA Perrier Matériaux, qui emploie quarante personnes, s'étend sur 100 hectares, dont 70 hectares de terrains agricoles, remis en état ou en attente d'extraction. Les terres non polluées, qui composent une bonne partie des déchets inertes, servent ainsi au remblai de la carrière.




Séverine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer