AccueilActualitésLes dynamiques de rénovation en question

Les dynamiques de rénovation en question

Philippe Pelletier, avocat, président du Plan Bâtiment Durable, a demandé à Frédéric Denisart, architecte, et Jean-Pascal Chirat, vice-président du Club de l'Amélioration de l'Habitat, de conduire un groupe de travail autour des nouvelles dynamiques de rénovation des logements. Objectif : proposer de nouveaux leviers pour entraîner les ménages et la filière à s'engager dans une dynamique de massification de la rénovation.
Les dynamiques de rénovation en question

Actualités Publié le ,

Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable, a confié à Frédéric Denisart et Jean-Pascal Chirat le co-pilotage d’un nouveau groupe de travail intitulé « Nouvelles dynamiques de rénovation des logements ». Ce groupe de travail a pour objectif de proposer de nouveaux leviers pour entraîner les ménages et la filière à s’engager dans une dynamique de massification de la rénovation. La première réunion de travail aura lieu fin mars. Les acteurs intéressés sont invités à contacter l’équipe du Plan Bâtiment Durable pour participer à ces travaux.

Pourquoi les nouvelles dynamiques de rénovation des logements ?

Le secteur du bâtiment est en France le premier consommateur d’énergie devant celui des transports et de l’industrie et il est responsable d’environ 20 % des émissions de gaz à effet de serre, principalement en raison d’un parc résidentiel ancien peu performant. 20 millions de logements, soit environ 60 % du parc, ont été construit avant l’instauration de la première réglementation thermique qui date de 1974. Le secteur du bâtiment recèle en conséquence un important gisement d’économies d’énergie qui ne pourra être exploité sans une rénovation globale et massive du parc existant. Conscient des enjeux, le législateur a inscrit dans la loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte l’objectif de rénover chaque année 500 000 logements à partir de 2017. Il est donc impératif d’approfondir, en complément des incitations existantes et des différents dispositifs mis en place, les déterminants de nature à inciter massivement les particuliers à entreprendre des travaux de rénovation. Il s’agit désormais de viser la massification du marché.

Ainsi, ce groupe de travail a pour objectif de proposer de nouveaux leviers de mobilisation des ménages pour les engager vers la rénovation énergétique de leur logement. Les travaux de ce groupe se baseront sur les nombreuses études déjà menées et s’inscriront en pleine continuité des actions

menées par les pouvoirs publics et des dispositions de la loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte. Les objectifs de rénovation fixés par le législateur demandent de compléter les dispositifs en place par de nouveaux modes collaboratifs ou d’accompagnement entre acteurs afin de susciter l’envie de rénover et une démarche volontaire des ménages.

Cette réflexion sera menée à la croisée des regards des différents acteurs (usagers, architectes, entreprises, artisans, industriels, etc.) et portera aussi bien sur les travaux de rénovation en site libre qu’occupé. Plus particulièrement, les propositions devront viser à renforcer l’accompagnement des ménages et in fine le passage à l’acte afin notamment d’inscrire la démarche de rénovation dans le temps et viser un bâtiment performant. La remise des premiers travaux est attendue avant l’été 2016.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?