Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Les hydroliennes HydroQuest sur le Rhône en 2020

le - - Ain

Les hydroliennes HydroQuest sur le Rhône en 2020
Hydroquest - Les 39 hydroliennes fluviales seront installées sur le Rhône plus tard que prévu

La PME grenobloise, associée à CNR et aux Constructions mécaniques de Normandie, ouvre la voie à une nouvelle filière industrielle.

Des années de travaux dans les laboratoires universitaires grenoblois auront été nécessaires pour que, petit à petit, l'oiseau fasse son nid. Prévue dans un premier temps pour fin 2018, l'installation de la ferme de 39 hydroliennes fluviales sur le Rhône, à l'aval du barrage de Génissiat, ne sera pas opérationnelle avant 2020. Les travaux débuteront cette année, en septembre.

La PME grenobloise HydroQuest a travaillé avec la Compagnie nationale du Rhône (CNR) et les Constructions mécaniques de Normandie (chargées de l'assemblage industriel) pour ouvrir la voie à une nouvelle filière industrielle en matière d'hydroliennes fluviales. Ces hydroliennes produiront en moyenne 6 700 MWh par an, soit la consommation annuelle d'environ 2 700 habitants et l'équivalent de 2 000 tonnes d'émissions de CO2 évitées chaque année. Dans un secteur du fleuve très encaissé, les hydroliennes seront installées par groupe de trois, tous les 150 m environ, sur un linéaire de 2 km.

Les premiers tests ont été réalisés il y a quelques années sur un prototype en Guyanne, puis sur la Loire, à proximité d'Orléans. Le projet, qui bénéficie d'un budget d'investissement de 12 M€, s'inscrit dans le cadre de la transition énergétique et bénéficie de l'aide de l'Ademe. Pour ce faire, la société « Hydroliennes de Génissiat » a été créée (51 % CNR, 49 % HydroQuest). CNR aura pour tâche le raccordement électrique, le contrôle des commandes, l'exploitation et la maintenance. Des caméras seront installées et la surveillance se fera de Lyon avec des interventions possibles à partir du barrage de Génissiat. Les travaux sur le Rhône dureront environ quatre mois. Les turbines, arrivées par camions, seront assemblées sur les sites de CNR, en aval de Génissiat ou en amont du barrage de Seyssel.




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer