Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Les partisans de l'A45 ne désarment pas

le - - Loire

Les partisans de l'A45 ne désarment pas
© Denis Meynard - Elisabeth Borne n'a pas encore répondu aux invitations à venir s'expliquer à Saint-Étienne

La ministre des Transports, Élisabeth Borne, est invitée à venir rencontrer les élus, acteurs économiques et usagers en attente de la réalisation de l'autoroute qui doit relier La Fouillouse à Brignais.

L'annonce, la semaine dernière, de l'abandon du projet de l'A45 par la ministre des Transports Élisabeth Borne s'est propagée comme une traînée de poudre, provoquant de nombreuses réactions tant du côté des partisans que de celui des adversaires. L'exécutif des trois collectivités qui ont accepté de participer à la subvention publique à hauteur d'un peu plus de 130 M€ chacune, ont pour leur part dénoncé la « méthode indigne » employée par la ministre pour effectuer cette annonce à une poignée de parlementaires LREM. Une accusation que Valéria Faure-Muntian qualifie d' « hypocrite », car l'information avait, selon elle, été donnée en primeur par la ministre au président d'Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, lors de leur rencontre le 12 octobre dernier.

Sur le fond, de nombreux élus, de droite et de la majorité gouvernementale pour la plupart, s'accordent pour qualifier la décision d' « incompréhensible ». Rappelons que le dossier de cette future infrastructure reliant les métropoles de la Loire et du Rhône reste « techniquement, juridiquement et financièrement bouclé » depuis un an et demi. Sa réalisation, moyennant un investissement de 1,2 Md€, et sa concession ayant été attribuées pour 55 ans à Vinci Autoroute, il ne manquait que la signature du gouvernement pour passer à une phase opérationnelle.

Les acteurs économiques rassemblés au sein du Collectif A45, qui se présente comme le porte-parole de ce bassin de 120 000 entreprises, affirment que le projet « s'inscrit parfaitement dans le Grenelle de l'Environnement ». À l'instar d'autres élus, y compris de La République en marche, Laurent Wauquiez, Georges Ziegler et Gaël Perdriau, tous trois LR, demandent « un rendez-vous, le plus rapidement possible, à Élisabeth Borne, afin de connaître les véritables motivations de cette décision ». Ils « proposent de l'accueillir ensuite en région pour une rencontre avec les acteurs et les usagers ».




Journal du Bâtiment et des Travaux publics LA RÉDACTION

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer