Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Les plaques alvéolaires CellaStab fêtent leurs 5 ans

le - - Rhône

Les plaques alvéolaires CellaStab fêtent leurs 5 ans
DR - Un géotextile thermo-soudé sous la plaque alvéolaire prévient la pousse de mauvaises herbes.

Marion Devoisin s'apprête à prendre la succession de son père Jean-Michel à la tête de l'entreprise familiale basée à Bessenay, dans l'Ouest lyonnais. Comotec est spécialisée dans la fabrication de plaques alvéolaires pour la stabilisation des sols et dans la fabrication de produits d'aménagement extérieur.

« En mars 2014, nous avons créé la marque CellaStab et, depuis, nous sommes l'un des trois fabricants français de plaques alvéolaires pour la stabilisation de graviers. Nous sommes propriétaires de nos moules et nous achetons la matière première, le polypropylène, que nous livrons à notre sous-traitant dans la région. Ce plasturgiste réalise l'injection pour fabriquer des plaques alvéolées en forme de nid d'abeille », détaille Marion Devoisin. Dans l'atelier de Comotec, qui emploie deux personnes, les plaques sont alors assemblées pour offrir différents formats de 0,45 m2 à 2,70 m2, et un géotextile est thermo-soudé sous la plaque. « Ce géotextile en polyester de 70 g/m2 évite le déplacement du gravier et sert de barrière de protection à la pousse des mauvaises herbes », explique la dirigeante. Le produit est également proposé en deux hauteurs : 25 ou 32 mm. « Pour le Cellastab 32, un système de drainage est incorporé dans le fond des alvéoles pour favoriser l'évacuation des eaux pluviales », ajoute Marion Devoisin. Pour la pose, il suffit ensuite de disposer les plaques les unes à côté des autres pour créer, par exemple, un parking ou une allée en graviers.

Vendu en marque propre ou en marque distributeur, CellaStab vise une clientèle de professionnels. « Nos clients sont les magasins de négoce de matériaux, comme Point.P, Plattard, Bretagne Matériaux ou Frans Bonhomme, les carrières (qui apportent ainsi une offre complémentaire à leurs graviers), les entreprises de travaux publics et les paysagistes », fait savoir la dirigeante, qui précise que Comotec assure la distribution de ses produits sur son secteur géographique. En moyenne, l'entreprise fabrique et commercialise 100 000 m2 de CellaStab à l'année.

Pour mieux répondre aux besoins des professionnels, l'entreprise a développé deux autres gammes : CellaBord et CellaGreen. CellaBord est un dispositif de bordures, en acier galvanisé cintrable, de près de 2 m, qui vient délimiter une zone en graviers d'un autre type de zone. Très utile notamment quand il n'y a pas de trottoir pour cerner l'espace. Le produit Cellabord est proposé en deux modèles : une bordure droite qui s'insère dans le sol et une bordure coudée qui se pose en équerre. CellaGreen est lui destiné à l'engazonnement. Les plaques de dalles vertes, pour mieux se fondre dans le gazon, possèdent des parois plus épaisses. « Avec les plaques CellaStab, les roues ou les pieds sont en contact avec la couche de graviers, tandis qu'avec les plaques CellaGreen, il y a un contact direct qui nécessite une meilleure résistance », compare Marion Devoisin.

Comotec, qui enregistre aujourd'hui environ 1 M€ de chiffre d'affaires, souhaite doubler son volume d'activités d'ici trois à quatre ans. Pour atteindre cet objectif, les produits vont désormais aussi cibler les particuliers. « Nous travaillons sur des petits formats et des plaques pliables pour pouvoir être vendu dans les grandes surfaces de bricolage, expose la dirigeante. Nous réfléchissons également à un élargissement de la gamme avec des plots réglables pour les terrasses ou bien des rouleaux de gazon synthétique ou de géotextile ».




Séverine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer