AccueilMatérielLes Transports Peinet, jeune acteur du transport de béton

Les Transports Peinet, jeune acteur du transport de béton

La petite entreprise née en 2019 à Ceyzériat (Ain) concentre son activité sur le transport de béton qui mobilise deux camions MAN toupies acquis récemment.
Les Transports Peinet, jeune acteur du transport de béton
DR

Matériel Publié le ,

Damien Peinet a créé son entreprise en mars 2019 : « Nous travaillons pour deux centrales à béton, mais l'une d'elle assure à elle seule 80% de notre activité. Notre activité dans les travaux publics est concentrée sur les départements de Rhône-Alpes. Les commandes sont diverses puisqu'elles vont du particulier pour sa terrasse à un chantier pour le CERN dans le Pays-de-Gex. La centrale à béton me passe les commandes et loue les camions avec le chauffeur, moi-même où mon unique employé. Un bon chauffeur avec qui le courant passe bien. »

Agé de 32 ans, titulaire d'un BAC pro carrossier constructeur et d'un CAP conducteur routier, le chef d'entreprise originaire de Bourg-en-Bresse a débuté sa carrière dans le transport frigorifique chez Géodis. Après une première étape dans les TP à la SOMEC pour laquelle il conduisait des camions bennes, il a fait le choix des toupies de béton chez Olivier Desroyaud. « Il est resté mon principal donneur d'ordres et sans lui, je n'aurais jamais pu me mettre à mon compte et créer ma société » reconnait Damien Peinet.

Un investissement de 300 000 euros HT

« Pourquoi deux camions du constructeur MAN ? Parce qu'ils sont ce que j'ai trouvé de mieux pour mon activité de transport de béton » explique Damien Peinet, fondateur et dirigeant des Transports Peinet basés à Ceyzériat (Ain). « Ils sont jolis avec un essieu directeur devant et un autre derrière. Très maniables, confortables et fiables, avec eux on se sent en sécurité. Ce sont des 8X4 Tridem. La marque a parfaitement réussi le challenge, affirme-t-il. Depuis deux ans, je n'ai pas eu de problème, hormis le remplacement d'un flexible de direction. »

Le premier camion MAN est acheté en août 2019. Le deuxième suivra en mars 2020. « C'est un investissement important, 300 000 euros HT amortissable sur cinq ans en leasing. Le rapport qualité-prix est réel. C'est bien d'évoluer tout en veillant à rester sur le modèle d'une entreprise familiale, souligne-t-il. Mon but est d'arriver à être trois ou quatre. Au début, organiser tout ça, c'est compliqué. Mais une fois passée la période de rodage, ça marche. »

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?