Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

Les travaux du collège et du gymnase de Saint-Didier-de-Formans ont débuté

le - - Ain

Les travaux du collège et du gymnase de Saint-Didier-de-Formans ont débuté
Cabinet Barillot - Le nouveau collège de Saint-Didier-de-Formans ouvrira ses portes à la rentrée de septembre 2023

Le nouvel établissement de l'Ain ouvrira ses portes à la rentrée de septembre 2023. Il remplacera celui de Trévoux, atteint par la limite d'âge.

Situés en périphérie de Saint-Didier-de-Formans, à la frontière de Trévoux, Toussieux et Sainte-Euphémie, le collège et le gymnase prendront place dans un parc de trois hectares acquis par la Communauté de communes Dombes Saône Vallée. La maîtrise d'ouvrage des travaux a été confiée au Département. Le cabinet Barillot à Bourg-en-Bresse a quant à lui été choisi pour élaborer le projet architectural.

Le collège accueillera 30 classes, soit entre 750 et 900 élèves. Il sera implanté sur une emprise de 3 860 m² et comprendra deux étages. La cour s'étendra sur 4 189 m². Un bâtiment de cinq logements, des parkings pour les voitures et les cars scolaires, mais aussi des espaces verts et un bassin de rétention pour la récupération des eaux pluviales compléteront le projet.

Un projet à 27 millions d'euros

Le gymnase dont l'investissement est assumé par la Communauté de communes comprendra deux salles : une salle multisport de 1080 m² avec un emplacement réservé à une possible implantation d'un mur d'escalade et une salle d'activités de 170 m². A cela s'ajoutent 250 places en tribune, des vestiaires (deux hommes et deux femmes et deux vestiaires pour les arbitres), des sanitaires, des rangements, un espace bar avec réserve, une salle des professeurs, une salle de réunion et un espace extérieur avec une piste d'athlétisme de 100 mètres. Ce gymnase sera utilisé d'une part par les élèves du collège et d'autre part par les associations du territoire sur les créneaux hors temps scolaire. Il complétera l'offre des équipements déjà disponibles sur le territoire.

Le coût du projet et de la construction du nouveau collège et de son gymnase s'élève à 27 M€, une facture que se partagent le Département et la Communauté de communes Dombes Saône Vallée.

Le Département a piloté la conduite des dossiers environnementaux nécessaires au démarrage des travaux. Une année d'inventaire faune-flore-habitats aura été nécessaire avant l'obtention du feu vert de l'Etat pour le défrichement, la dérogation au titre des espèces protégées et l'accord sur le dossier de déclaration au titre de la loi sur l'eau. Cette phase préparatoire au chantier de construction a fait l'objet de mesures mis en œuvre par un expert écologue missionné par l'intercommunalité pour réduire au maximum les impacts environnementaux.

Répondre à la poussée démographique

A l'image de l'ensemble du département de l'Ain, le territoire trévoltien connait une forte poussée démographique. Pour répondre aux besoins, le Conseil départemental tient le rythme et poursuit ses investissements pour permettre aux élèves et à l'ensemble de la communauté éducative de travailler dans des établissements fonctionnels, à taille humaine et correctement dimensionnés.

L'établissement remplacera l'actuel collège de Trévoux devenu vétuste depuis sa construction en 1972. Son ouverture est prévue pour la rentrée de septembre 2023 pour la plus grande satisfaction de Marc Péchoux, maire de Trévoux et conseiller départemental : « Nous avons fait face à de nombreuses contraintes, techniques, financières, environnementales, reconnait-il. Nous pouvons être fiers de voir aujourd'hui le projet se concrétiser. Nous mettrons tout en œuvre pour que le collège et le gymnase puissent ouvrir dans les délais. ».

Même écho du côté de sa collègue Nathalie Barde, élue de Reyrieux et conseillère départementale : « La construction d'un nouvel établis­sement scolaire sur le canton était indispensable compte-tenu de l'évolution démographique de notre territoire et de l'état de l'actuel collège Jean-Moulin de Trévoux dont la rénovation aurait été compliquée et couteuse » souligne-t-elle.




Jean-Marc PERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Journal du Bâtiment Journal d'annonces légales et d'informations sur la filière BTP en région Rhône-Alpes

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer