AccueilActualitésLiaison Lyon – Turin : à quand la sortie du tunnel ?

Liaison Lyon – Turin : à quand la sortie du tunnel ?

Le projet de liaison ferroviaire entre Lyon et Turin pourrait enfin déboucher sur un programme de mise en chantier global cet automne. À condition que l’État français tranche la question des voies d’accès au tunnel de base.
Liaison Lyon – Turin : à quand la sortie du tunnel ?
TELT

Actualités Publié le ,

Envisagée depuis 1991, la création d’une nouvelle liaison ferroviaire entre Lyon et Turin a réellement pris forme en 2013, avec la Déclaration d’utilité publique de la section française, qui doit relier Lyon à Saint-Jean-de-Maurienne.

Liaison Lyon - Turin : 140 km de lignes nouvelles

Pour mener à bien ce projet pharaonique, tout en prenant en considération les besoins des différents territoires traversés, il est alors décidé de découper le chantier en deux grands secteurs.

Le premier pour assurer la liaison entre Lyon et Chambéry, avec la création d’une ligne mixte fret et voyageurs de 78 kilomètres. Le second, exclusivement dédié au fret, joignant la gare d’Avressieux à celle de Saint-Jean-de-Maurienne, soit 62 kilomètres de voies.

Au total, la réalisation de la future liaison Lyon – Turin implique la construction de 140 kilomètres de lignes nouvelles pour la seule partie française (le projet porte sur 270 kilomètres de lignes nouvelles au total), mais aussi celle de plusieurs tunnels et viaducs, ainsi que des raccordements au réseau existant.

Un projet co-financé par la France, l’Italie et l’Europe

Actualisé en 2020, le projet représente alors un investissement de quelque 8,6 Md€ pour sa portion hexagonale : 5 Md€ pour la création de la nouvelle ligne mixte et 3,6 Md€ pour le nouvel itinéraire fret. La réalisation du tunnel de base, quant à elle, nécessitera un investissement de plus de 8,6 Md€.

Pour assurer son financement, la France et l’Italie ont obtenu le soutien de l’Europe, dans le cadre du Mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE), le programme dédié au financement des infrastructures de transport.

L’Union européenne, qui avait décidé dans un premier temps de s’impliquer à hauteur de 40 %, a finalement annoncé au printemps 2021 qu’elle allait porter son aide à 50 % du coût total. Ainsi, Français et Italiens voient leur propre engagement réduit d’environ 1 Md€. L’investissement de la France dans la construction du tunnel de base devrait ainsi être ramenée à 1,8 Md€.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?