AccueilRhôneLigne 1 des Voies lyonnaises : c’est parti pour quatre mois de travaux

Ligne 1 des Voies lyonnaises : c’est parti pour quatre mois de travaux

Lancé le 22 février, les travaux du premier tronçon de la ligne 1 des Voies lyonnaises devraient prendre fin au début de l’été.
Ligne 1 des Voies lyonnaises : c’est parti pour quatre mois de travaux
T.F.

Rhône Publié le ,

Depuis quelques jours, c’est un engin un peu particulier qui œuvre sur les 900m du premier tronçon de la future ligne 1 des Voies lyonnaises, quai Claude-Bernard à Lyon. A premier vue, rien de bien différent d’une pelle classique. Sauf peut être qu’il ne fait… aucun bruit.

Les Voies lyonnaises pour "éviter les conflits d'usage"

100 % électrique, la Meca E12 du constructeur haut-savoyard Mecalac est, à elle seule, un concentré de prouesses technologiques. Silencieuse, ne dégageant aucune émission de CO2, elle évite aussi les accidents puisque, "sur un chantier, la majorité d’entre eux arrive lorsque l’on ne peut pas se parler", indique Marc Michaud, de Perrier TP, filiale du géant Colas.

Pour Patrick Brehmer, directeur markéting de Mécalac, cet engin, actuellement testé sur plusieurs chantiers en Rhône-Alpes, "a les mêmes performances qu’une pelle thermique de sa gamme. Et avec son autonomie de 8h, il peut être utilisé sur toute une journée de travail".

"Pas de hausse des bouchons" pour Gégory Doucet

Nul doute que l’engin a dû plaire aux élus écologistes métropolitains et lyonnais, en visite sur le chantier des Voies lyonnaises lundi. L’occasion pour eux de réaffirmer tout l’intérêt de ce projet d’ampleur qui verra, à termes, la création de 13 lignes et 370 km de pistes cyclables sécurisées sur tout le territoire métropolitain. "L’objectif est réellement d’éviter les conflits d’usage entre les différents modes de transports", indiquait d’ailleurs Bruno Bernard, président de la Métropole.

Bruno Bernard et Grégory Doucet, en discussion avec Marc Michaud de Perrier TP.

Ces nouvelles voies seront, la plupart du temps, grignotées sur les voies automobiles ou les places de stationnement. Mais pour le maire de Lyon, Grégory Doucet, "ça n’entraînera pas de hausse de bouchons".

Pour la majorité écologiste, ces Voies lyonnaises seront surtout un rééquilibrage. "Sur cette portion de la future ligne 1, quai Claude-Bernard, il y a certains jours plus de vélos que de voitures qui passent. Il fallait leur redonner de l’espace, pour éviter les conflits d’usage."

L’axe pont de la Guillotière – Parc de la Tête d’or, prochain chantier

C’est le vice-président de la Métropole à la voirie et aux mobilités actives, Fabien Bagnon, qui l’a annoncé : le prochain chantier des Voies lyonnaises se fera sur l’axe pont de la Guillotière – Parc de la Tête d’or. "On va procéder à différents aménagements, notamment l’élargissement de la piste existante, qui part moment ne fait que 2,80 m alors qu’elle accueille plus de 17000 cyclistes par jour." Travaux prévus en deuxième partie d’année 2022.

L’élu a également confirmé que les travaux des tronçons de Vivier-Merle, sur la ligne 2, et celui entre le tunnel de la Croix-Rousse et l’Ile Barbe, ligne 3, auront lieu cette année.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

Journal du 21 avril 2022

Journal du21 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?