AccueilRhôneLimas : un aménagement du « 3e type » pour le nouveau centre de formation de la MFR

Limas : un aménagement du « 3e type » pour le nouveau centre de formation de la MFR

Fonctionnel depuis la rentrée 2019, le nouvel établissement du Campus du Martelet a été confié aux bons soins de l'agence Jean-Luc Frenoy Architecte, qui avait pour mission d'aménager un espace pédagogique modulable au cœur d'un bâtiment préexistant. Pari réussi avec une configuration faisant la part belle au design, à la lumière et au confort.
L'agence Jean-Luc Frenoy Architecte souhaitait donner aux locaux de la MFR une image dynamique
© Benoît Depuydt - L'agence Jean-Luc Frenoy Architecte souhaitait donner aux locaux de la MFR une image dynamique

Rhône Publié le ,

Pour le bâtiment de près de 700 m² qu'elle allait investir 92 rue Depagneux, à Limas, la Maison familiale rurale du Campus du Martelet souhaitait un aménagement intérieur permettant « de concevoir la pédagogie de l'alternance autrement », selon les termes de son directeur Fabrice Chobriat. Aussi, malgré la présence d'éléments de construction existants (piliers, etc.), la configuration devait-elle être conçue de manière à évoluer facilement.

Selon le cahier des charges, il fallait de surcroît que le projet donne à la MFR la possibilité d'accueillir ponctuellement, en plus des alternants déjà présents, un public de professionnels pour des séminaires ou autres colloques.

La modularité comme maître-mot

L'agence Jean-Luc Frenoy Architecte a satisfait ces exigences en jouant sur trois tableaux : la modularité de l'espace, des supports d'enseignement et du mobilier.

Elle a ainsi imaginé l'installation de cloisons amovibles permettant de disposer de salles à géométrie variable selon le nombre de personnes accueillies dans les murs, tout en essaimant un peu partout des murs-écritoires et des écrans numériques interactifs, stimulant l'imagination et la créativité. « Le mur écritoire, c'est super : on peut y projeter ses idées facilement et on peut tagger officiellement… Les étudiants apprécient de pouvoir réaliser un rêve d'enfant : écrire sur les murs sans être punis », s'amuse Mohand Akli Ouali, responsable pédagogique de la filière informatique.

La MFR a de son côté préconisé le choix d'un mobilier mobile (chaises et tables à roulettes) s'inspirant des aménagements adoptés par les « learning labs » actuels.

Enfin a été fait le choix d'implanter, au cœur même du bâtiment, une « soucoupe » habillée d'un bardage bois pour structurer l'espace aménageable et organiser la distribution des différentes salles.

Objet central bien identifié

De par son originalité, ce globe en bois marque les esprits dès l'entrée dans le bâtiment et constitue le cœur même du projet.

Destinée à l'accueil de conférences, cette réalisation atypique joue également un rôle de « guide », menant les usagers du bâtiment vers les salles de cours et les pièces en périphérie (salle des professeurs, espace repas, bureau du directeur, sanitaires, etc.). Autrement dit, permettant de « satelliser » les espaces et les circulations à partir de ce centre de gravité.

En prise directe avec deux salles aux cloisons amovibles, l'ensemble bénéficie ainsi d'une capacité modulable pouvant accueillir jusqu'à une centaine de personnes. L'élément central est en outre bordé d'un vaste hall d'entrée qui, par sa luminosité, sa hauteur sous plafond (3 mètres) et ses divers aménagements, traduit une volonté architecturale de créer un espace fluide et aéré.

Etudier en sécurité et en silence

L'agence Jean-Luc Frenoy Architecte a aussi veillé à ce que les locaux soient sécurisés, économes en énergie et bien isolés du bruit, à l'intérieur comme à l'extérieur.

L'emplacement du centre de formation de la MFR le long d'une voie très passante a en effet nécessité des aménagements spécifiques. Outre l'isolation anti-bruit de la ventilation (caissons, gaines…) intégrée au plafond, des panneaux muraux en bois, quelques dalles isolantes implantées sur les murs et même de la laine de roche, insérée dans la cloison bois de la soucoupe, renforcent l'isolation acoustique des lieux.

Des rideaux métalliques protègent l'ensemble des vitrages et deux centrales d'air ont été installées au plafond. Enfin, pour agrémenter le cadre de vie des dizaines d'étudiants appelés à fréquenter le centre de formation, les architectes ont fait en sorte que l'intérieur du bâtiment bénéficie d'un maximum de lumière naturelle. Une préoccupation qui a nécessité différents aménagements, telle qu'une façade dotée de grandes baies vitrées (côté rue), une façade équipée de bandeaux vitrés (côté cour), ou encore la mise en place de verrières pour cloisonner les espaces et les couloirs et diffuser la lumière à l'intérieur du bâtiment.

Autant de gages de qualité pour une réalisation déjà très appréciée des étudiants comme de l'équipe pédagogique.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 03 novembre 2022

Journal du03 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?