AccueilActualitésUn ergothérapeute au service de la construction chez Grand Lyon Habitat

Un ergothérapeute au service de la construction chez Grand Lyon Habitat

Pour faire face au vieillissement et au handicap de ses locataires, depuis 2022, GrandLyon Habitat fait appel à un ergothérapeute, Arnaud Ducharne, gérant du cabinet Autonomie et Habitat Conseil, pour toutes ses constructions neuves.
L'intervention de l'ergothérapeute en amont permet de mieux concevoir les logements adaptés, et en aval de déterminer les besoins avec les locataires
©Brice Robert - L'intervention de l'ergothérapeute en amont permet de mieux concevoir les logements adaptés, et en aval de déterminer les besoins avec les locataires

Actualités Publié le ,

Depuis 5 ans, GrandLyon Habitat fait déjà appel à un ergothérapeute, Arnaud Ducharne , gérant du cabinet Autonomie et Habitat Conseil afin d’adapter les logements des locataires en situation de handicap. Depuis 2022, l’organisme a fait le choix de mandater systématiquement cet expert pour les constructions neuves.

L'ergothérapeute, une action qui s’inscrit dans une politique globale de prévention

L’objectif est d’améliorer l’usage des logements pour bien vieillir chez soi, face au handicap physique ou à la perte d’autonomie liée à l’âge. Cette action s’inscrit dans une politique globale de prévention, afin de favoriser le maintien à domicile, prévenir les accidents et lutter contre le non-recours aux aides. Au total, en 2022, GrandLyon Habitat a sollicité Arnaud Ducharne pour une cinquantaine d’interventions.

Arnaud Ducharne

20% de logements adaptés dans le neuf

Pour les constructions neuves, cet expert apporte un regard spécialisé et fonctionnel pour permettre de construire des logements adaptés conformes aux cahiers des charges internes et à la Charte métropolitaine des logements adaptés :

« J’interviens pour Grand Lyon Habitat depuis plusieurs années, précise Arnaud Ducharne, sur la rénovation du bâti et des logements, directement auprès des familles, et depuis 2022 sur le neuf. Je réalise une assistance à maîtrise d’ouvrage en accessibilité […] j’étudie toutes les propositions des architectes qui concernent les logements adaptés […] bien que la règlementation existe et qu’elles soient respectée, on est confronté à des difficultés d’accès et d’usages dans les logements […]. »

Grand Lyon Habitat fait appel à Arnaud Ducharne pour améliorer au maximum les logements destinés aux personnes âgées ou handicapées. "J'ai participé à la construction d'un cahier des charges avec Grand Lyon Habitat. Il détermine les surfaces au sol, mais aussi le type de robinet à bec haut par exemple, et tous autres équipements et aménagements des espaces au-delà de la règlementation."

"Le smartphone est l’outil qui va permettre au handicapé de piloter quasiment tous les équipements de son logement, des lumières au chauffage, aux portes etc. C’est moins vrai pour les personnes âgées, moins familières du digital."

La loi prévoit l’obligation pour toute construction neuve dans le collectif comme dans l’individuel, un minimum de 20% de logements adaptés et 80 % facilement adaptables. La récente loi Elan de 2019 tente donc d’opérer un rattrapage sur le nombre de logements adaptés. Seuls les permis postérieurs à cette loi possèdent les 20% requis :

« Les bailleurs sociaux sont souvent innovants sur le logement adapté, ils sont incités par l’Etat et les collectivités pour être performants. De plus leurs locataires sont souvent en besoin économique et nécessitent qu’on leur vienne en aide … »

Une base de données des logements adaptés

Dans l’ancien, Arnaud Ducharne intervient au cas par cas, et va préconiser par exemple la pose de barres d’appui, le remplacement d’une baignoire par une douche, ou d’une cuvette de WC par une cuvette surélevée, etc.

J’échange avec les entreprises pour déterminer le programme de travaux au plus près des besoins. Je rencontre les entreprises au même moment que les personnes concernées, les entreprises savent plus précisément ce qu’elles vont mettre dans leur devis. Les bailleurs sociaux vont faire des demandes de financement, l’Etat demande des devis précis pour avancer des précisément. Cela permet de de gagner du temps pour installer un évier de cuisine, une porte automatisée, transformer la salle de bain etc. ou encore des dispositifs lumineux pour les personnes sourdes, ou sonores pour les personnes aveugles."

Le grand chantier présent pour les bailleurs comme Grand Lyon Habitat est celui du recensement rigoureux, dans leur parc ancien, des logements adaptés et adaptables, avec leur nomenclature, leurs spécificités précises.

"Grand Lyon Habitat répond actuellement au cas par cas constituer une base de données précises avec le niveau d’adaptation et d’équipement de chaque logement, va permettre de répondre plus facilement aux demandes en fonction des handicaps ou de l’âge, de déterminer les manques et les besoins d’adaptations. Lorsqu’un logement se libère, je vais le visiter et j’en fais le diagnostic, conclut Arnaud Ducharne, cela va permettre de flécher les appartements vers tel ou tel type de personnes en demande."

Anticiper sur le futur

"L’ergothérapeute représente pour GrandLyon Habitat un intermédiaire essentiel entre les besoins d’adaptation et les exigences de la vie quotidienne, souligne François Thevenieau, président de GrandLyon Habitat, grâce à ces interventions, nous avons gagné en expertise et en efficacité. C’est un gain économique et de temps pour l’organisme, qui anticipe sur des demandes d’adaptations futures."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?