AccueilIsèreLogement collectif neuf : la FPI prévoit un retour à la normale sur la métropole grenobloise

Logement collectif neuf : la FPI prévoit un retour à la normale sur la métropole grenobloise

La FPI des Alpes a dévoilé les chiffres clefs et les tendances observées du marché du logement collectif neuf sur Grenoble-Alpes Métropole.
Logement collectif neuf : la FPI prévoit un retour à la normale sur la métropole grenobloise
Adobe stock

Isère Publié le ,

Un retour à la normale. Voilà le bilan que la Fédération des promoteurs immobiliers fait du millésime 2021 dans la métropole grenobloise. "L’année s’achève avec 1 170 réservations (+28 %), indique Vincent Davy, élu président de la FPI des Alpes en décembre dernier. Nous sommes donc dans une année classique. A titre de comparaison, entre deux années dites normales, à savoir 2019 et 2021, il y a eu une augmentation de +17 %."

Vincent Davy, président de la FPI des Alpes. (@Vincent Piquet)

Parmi les faits notables de cette année 2021 dans la métropole grenobloise, la légère augmentation des loyers (11 €/m2, soit +2 %), la progressions des prix des logements neufs (+3 %), le maintien de la demande grâce aux résidences principales (qui occupent 2/3 des ventes) ou encore la part des logements abordables vendus en TVA réduite qui reste importante sur la métropole (21 % des réservations).

"La métropole grenobloise est un marché qui a bien rebondi à l’issue de l’année 2020, précise la FPI des Alpes. Elle reste un marché attractif compte tenu de la filière technologique, industrielle, informatique, de la recherche…"

La FPI des Alpes prévoit des difficultés pour les permis de construire

Les logements mis en vente sont, eux aussi, repartis à la hausse en 2021 (1051 logements, +16 %). Selon la FPI, ce nombre redevient standard. En effet, depuis 2007, chaque année, de 900 à 1 200 logements étaient mis en vente. Pour Vincent Davy, "les difficultés constatées pour obtenir des permis de construire purgés de tout recours et renouveler l’offre de logements neufs, touchent également la métropole grenobloise".

L’offre disponible est, elle, de 1 265 logements à la vente, et est plus importante que le nombre de réservations de l’année. La baisse constatée est de -9% sur 12 mois. "D’une manière générale, les logements se vendent rapidement et il est urgent de renouveler l’offre disponible pour répondre à la demande future", indique la FPI.

Selon la FPI, un trou d’air à prévoir en 2022

Pour 2022, Vincent Davy prédit que la "baisse significative de délivrance des permis de construire au cours des années 2020 et 2021 va se faire ressentir en 2022. Les programmes qui débutent sont le résultat du travail réalisé 1,5 voire 2 ans avant. Nous risquons de faire face à un vrai trou d’air en 2022, avec une raréfaction de l’offre."

Parmi les indicateurs à surveiller selon lui, "la possibilité de nos clients à obtenir des prêts, car si le logement est leur principale préoccupation et que les taux sont encore faibles, les obtentions de prêts sont plus difficiles à obtenir ; l'augmentation des taux ; la répercussion financière de la pénurie de matériaux et la RE2020 qui pourraient faire augmenter les coûts de construction de 5 à 10 %."

Néanmoins, pour le président de la FPI des Alpes, "le marché de la métropole reste attractif et sera encore plus dynamisé par les projets d’arrivée du RER ferroviaire et l’extension du tram."

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?