AccueilLucie Leborgne ouvre une nouvelle page professionnelle

Lucie Leborgne ouvre une nouvelle page professionnelle

L'ancienne professeure de philosophie est devenue ouvrière professionnelle en restauration du patrimoine. Formée par l'association Aplomb, Lucie Leborgne s'épanouit aujourd'hui dans l'entreprise de Franck Charreton. Retour sur une reconversion surprenante mais réussie.
Lucie Leborgne ouvre une nouvelle page professionnelle
DR - Lucie Leborgne et Franck Charreton sur un chantier de création d'une ouverture.

Publié le ,

L'Education nationale, le milieu associatif, la pénitentiaire… Lucie Leborgne a donné des cours de philosophie auprès d'un public varié d'adolescents, d'enfants, de travailleurs sociaux, de détenus longue peine. Après 10 ans de carrière, la professeure et formatrice ressent une envie de changement. Plusieurs éléments participent au déclic. « J'étais contente d'exercer un métier intellectuel, mais j'avais besoin de faire quelque chose de mes mains. C'était également difficile d'être face à des institutions désireuses de mettre en place des espaces de réflexion philosophique, mais confrontées à un manque d'argent. Mes questionnements autour de l'écologie sont aussi entrés en ligne de compte », résume Lucie Leborgne. Un chantier participatif de restauration de la toiture d'un four à pain dans le Trièves achève de convaincre cette petite-fille de maçon. « J'accompagnais régulièrement mon grand-père sur des chantiers de rénovation de maisons à colombages en Normandie », se souvient-elle.

Points forts de la formation : approche pluridisciplinaire et diagnostic du bâti ancien

Avant de sauter le pas, Lucie Leborgne prend le temps de s'informer sur les voies possibles pour une reconversion et entend alors parler de l'association Aplomb. « Grâce à leur réseau d'artisans, j'ai pu effectuer des stages en éco-construction et en rénovation du patrimoine pour affiner mes choix. A la même période, j'ai fait la connaissance de Franck Charreton. J'avais pu voir son travail sur des vidéos sur Internet », explique-t-elle. Entre sa formation d'ouvrière professionnelle en restauration du patrimoine financée par Constructys et sa rencontre avec Franck Charreton avec à la clé une embauche en CDI, tout s'enchaîne parfaitement pour la jeune femme.

Diplômée depuis août 2020, Lucie Leborgne vante une formation très complète. « L'approche pluridisciplinaire est un point fort. La formation comprend des modules de charpente, de couverture, de zinguerie… qui permettent d'avoir une vision globale et de comprendre les contraintes des autres corps de métier. C'est essentiel pour bien coopérer sur les chantiers et pour fluidifier les relations », détaille l'ouvrière. Une autre spécificité de la formation l'a particulièrement séduite : le diagnostic sur le bâti ancien. « Les stagiaires apprennent à comprendre les pathologies du bâti et à proposer des solutions adaptées. Ainsi, nous ne sommes pas de simples exécutants, mais nous sommes en mesure d'être véritablement force de proposition », témoigne-t-elle.

Former un stagiaire tous les ans

L'analyse est partagée par Franck Charreton qui reconnaît volontiers « la formation de qualité » et « les riches échanges avec les stagiaires et nouvelles recrues ». Après avoir démarré en auto-entrepreneur en 2013, Franck Charreton a créé en 2015 sa SARL. « L'entreprise est spécialisée dans la maçonnerie naturelle sans ciment et intervient en Nord-Isère sur des restaurations de bâti ancien en pisé, en pierre, avec des enduits à la chaux… », expose-t-il. Face à l'explosion de la demande, Franck Charreton recrute en 2018 un premier salarié qui a suivi la même formation que lui en maçonnerie bâti ancien. Trois autres embauches suivront. A chaque fois, ce sont des salariés en reconversion avec pour point commun une fibre écologique. « Nous avons des difficultés à recruter car nous ne pouvons pas faire appel à des maçons conventionnels. J'aimerais donc pouvoir former un stagiaire tous les ans. En juillet, nous intégrerons une personne actuellement en formation en restauration du patrimoine avec Aplomb », fait savoir le dirigeant.

Franck Charreton et Lucie Leborgne œuvrent en ce moment sur un chantier à Montalieu afin de créer une ouverture dans une maison en pisé. « Je suis bien dans l'entreprise et parfaitement intégrée. Je conforte mon expérience et je me sens considérée », confie la professionnelle qui ne regrette pas son étonnante reconversion. Cette nouvelle expérience l'a même amenée à quitter la région lilloise pour les montagnes iséroises.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?