AccueilRhôneLyon : 275 logements de la Cité Tony-Garnier vont connaître une réhabilitation d'ampleur

Lyon : 275 logements de la Cité Tony-Garnier vont connaître une réhabilitation d'ampleur

Le bailleur social Grandlyon Habitat mène une réhabilitation d'ampleur sur 275 logements de la Cité Tony-Garnier, dans le quartier des Etats-Unis, à Lyon 8. Un projet de 27,5 millions d'euros, qui porte principalement sur l'isolation de ces bâtiments presque centenaires et labellisés “Patrimoine remarquable du XXe siècle”.
Lyon : 275 logements de la Cité Tony-Garnier vont connaître une réhabilitation d'ampleur

Rhône Publié le ,

Parmi toutes les empreintes que l'architecte Tony Garnier a laissées à Lyon, l'une des plus emblématiques est sans doute la cité éponyme, composée de 1542 logements, situés de part et d'autre du boulevard des Etats-Unis, dans le 8e arrondissement. Soit 46 bâtiments, répartis en 12 îlots.

C'est en 1920 que commence cet immense chantier, sous l'impulsion du maire de l'époque, Edouard Herriot. Il y lance les premières habitations à bon marché (HBM). Aujourd'hui encore, la cité Tony-Garnier accueille des logements sociaux de différentes superficies (du T2 au T6) et sont la propriété du bailleur Grandlyon Habitat.

Objectif : passer de passoire thermique à bâtiment BBC

Si cet ensemble architectural a été rénové dans les années 80, les logements étaient encore des passoires thermiques. Ils étaient classés F au diagnostic de performance énergétique (DPE). Un programme de réhabilitation ambitieux a donc été lancé par Grandlyon Habitat. Il concerne 275 logements, soit trois îlots situés rue des Serpollières, boulevard des Etats-Unis et rue Wakatsuki. Le permis de construire a été obtenu fin 2017 et les travaux, lancés fin 2019. Pour l'architecte du projet, Régine Chareyre, du cabinet Chareyre et Pagnier Architectes, “on va jouer sur le confort thermique, le confort acoustique, l'organisation hyper fonctionnelle et des prestations durables”.

“L'objectif est d'atteindre l'étiquette B, le niveau BBC rénovation”, ajoute Aude Ruaud, responsable de l'opération. Ainsi, les travaux concernent tout d'abord l'enveloppe des bâtiments. Les façades ont été recouvertes d'un enduit fin, spécifique et isolant, adapté aux monuments anciens. Une première en France. Les toitures terrasses ont également été isolées, tout comme les planchers bas. L'ensemble des menuiseries a été remplacé (elles sont désormais en aluminium), notamment celles des fameuses loggias, emblématiques de ces immeubles.

“Nous nous sommes posés la question de savoir s'il fallait conserver la loggia fermée ou réaliser un balcon ouvert. Les locataires se sont prononcés pour la loggia, car cet espace a souvent été intégré au logement, telle une pièce supplémentaire”, précise Aude Ruaud. Des brise-soleil orientables ont également été ajoutés aux fenêtres, afin d'améliorer le confort thermique en été.

Pour mieux isoler les logements, le système de chauffage est également totalement remplacé. Exit les vieux “grille-pain” électriques des années 80, place au chauffage urbain ! Une sous-station a ainsi été créée en rez-de-chaussée. Enfin, les pièces humides, à savoir la cuisine et la salle de bain, sont entièrement rénovées.

Un enjeu patrimonial fort

Bien sûr, tous ces travaux d'isolation ne devaient pas dénaturer les bâtiments originels. Au contraire. La Cité Tony-Garnier est d'ailleurs labellisée “Patrimoine remarquable du XXe siècle”. La réfection des façades a ainsi permis de restituer des éléments qui avaient disparu lors des précédentes rénovations. C'est pourquoi la solution de l'enduit isolant a été privilégiée.

Idem à l'intérieur. “Dans les halls d'entrée, nous allons retrouver le côté traversant initial. Les réhabilitations précédentes avaient gommé cet effet traboule”, précise Elodie Morel, responsable du service réhabilitation chez Grandlyon Habitat. Autre exemple, les portes d'entrée des appartements, en bois, ont été conservées. Elles ont simplement été isolées et sécurisées grâce à une serrure trois points.

Les locataires relogés le temps des travaux

Au vu de l'ampleur du chantier, les travaux sont organisés en site vide. Ce qui signifie que, pendant toute leur durée, les locataires doivent être relogés. Pour ce faire, un premier bâtiment - le 72, boulevard des Etats-Unis - a déjà été rénové et livré le 29 juin. Il permet d'accueillir les familles pendant la durée des travaux, environ trois mois.

Ce bâtiment est composé uniquement de T4 - chaque bâtiment de la cité Tony-Garnier n'accueille qu'une typologie d'appartement, T2, T3, T4, etc. - afin de convenir à la majorité des foyers, qu'il s'agisse de personnes seules, de couples ou de familles avec enfants. Tous les appartements de cette allée ont été équipés d'une douche - alors que, généralement, les T4 sont dotés d'une baignoire - pour permettre le relogement des personnes à mobilité réduite.

Cette organisation de logements “tiroirs” (à usage temporaire) a nécessité le relogement définitif de 17 ménages en place. Aujourd'hui, les déménagements s'effectuent donc allée après allée. “Pour les travaux sur une allée, il faut compter huit à dix semaines, auxquelles il faut ajouter six semaines pour les déménagements”, précise Aude Ruaud. La livraison de l'ensemble du chantier est ainsi prévue pour juillet 2025.

Une opération à 27,5 millions d'euros

Forcément, ces réhabilitations lourdes ont un coût. Le budget prévisionnel est estimé à 27,5 millions d'euros, soit 102 000 euros par logement (travaux, relogement et études compris). Un financement par des prêts, des fonds propres, mais aussi via des subventions de la Métropole et de l'Etat, en particulier le dispositif Eco Cité, destiné à soutenir les solutions innovantes. En l'occurrence l'enduit thermo-isolant haute performance utilisé pour atteindre le fameux niveau BBC Rénovation.

Jean-Noël Freixinos, directeur général de Grandlyon Habitat, Aude Ruaud, responsable de l'opération, et Elodie Morel, responsable du service réhabilitation.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?