AccueilRhôneLyon / Equipement / Marché Gare : les grandes retrouvailles

Lyon / Equipement / Marché Gare : les grandes retrouvailles

La salle de musiques actuelles du quartier Confluence, Le Marché Gare, rouvre en cette rentrée, après 4 années de fermeture et de travaux, Covid compris.
Lyon / Equipement / Marché Gare : les grandes retrouvailles
© Laurence Danière

Rhône Publié le ,

Un concert test a eu lieu cette semaine et la programmation peut commencer. Une grande journée gratuite, avec concerts, animations, exposition, et inauguration a lieu le 1er octobre.

Le bâtiment « porche » de l’ancien marché de gros de Lyon, déménagé en 2009 à Corbas, était déjà salle de musiques actuelles depuis 2006 (label Smac en 2018).

Le Marché Gare a intégré le vaste projet d’urbanisme de la SPL Lyon-Confluence en 2018-19 dans sa partie Rhône. Engageant un budget public (Ville/Etat) de 3,3 M€ environ, le bâtiment se décompose en trois niveaux : l’accueil/bar, le « Kiosk » ; la salle de concert ; l’accueil des artistes/salle de réunion/Staff.

La structure de l’ancien bâtiment d’accueil et d’administration a été conservée, et a fait l’objet d’un projet complet, piloté par le cabinet d’architectes Carte Blanche.

Pendant près de 50 ans (1961-2009), le Bâtiment Porche a été l’entrée du marché de gros surnommé le « ventre » de Lyon. Réhabilité, il devient, depuis Sainte-Blandine, la porte d’accès privilégiée au Quartier du Marché en cours de finalisation.

Le projet permet de passer d’une capacité en concert debout de 300 à 400 places et 130 dates à l’année : « Nous nous positionnons ainsi comme salle intermédiaire entre les petits lieux de Lyon et les salles de moyenne capacitée type Transbordeur, explique François Arquillière, responsable de communication. » Une seconde salle, plus petite est également mise à disposition des artistes.

De nouveaux équipements techniques son/éclairages ont été installés, et les salles peuvent être utilisées en configuration assise, pour des conférences, réunions, rencontres professionnelles etc.

Engagés à l’automne 2019 avec la démolition partielle des « ailes », les travaux conduits par la SPL Lyon Confluence pour le compte de la Métropole de Lyon et de la Ville de Lyon sont entrés dans une nouvelle phase au printemps 2021 avec le début de la rénovation.

Depuis 2018, la Salle du Marché Gare proposait une programmation hors les murs menée en coopération avec une cinquantaine de lieux de la Métropole.

Rentrée dans ses murs, l’association Marché Gare, qui s’est dissociée de la MJC Confluence, emploie aujourd’hui 3 personnes de plus que dans sa configuration antérieure, soient 7 personnes au total .

Centrale de traitement d’air

La salle de musique actuelles majoritairement pop-rock est pilotée par le programmateur-directeur Benjamin Petit depuis une dizaine d’années. Une bonne trentaine de bénévoles donnent un coup de main régulièrement.

L’espace extérieur couvert sera judicieusement baptisé place Hubert Mounier, du nom du musicien lyonnais emblématique de L’Affaire Louis Trio, décédé en 2016. La place permet au public de se restaurer et de prendre l’air pendant la soirée. Un food-truck, garé aux pieds des bureaux de la SMAC servira régulièrement de point restauration.

Sur le toit, dont l’étanchéité et l’isolation sont refaites entièrement avec des matériaux plus isolants performants, on trouve les panneaux photovoltaïques. D’une puissance de 34 kWc, ils produisent une partie de l’électricité du lieu. De part et d’autre, sur la partie conservée des ailes, une couverture végétalisée apporte fraîcheur et bien-être. On trouve aussi quelques nichoirs pour oiseaux (mésange bleue) et chauve-souris qui, à l’abri des curieux et des prédateurs, peuvent vivre eux-aussi une vie paisible à La Confluence. Des refuges d’un nouveau genre pour remplacer les cavités naturelles rares en ville et ainsi aider eu développement de la biodiversité !

Le bâtiment retrouve sa fonction de porche tant pour les utilisateurs du lieu que pour les habitants du quartier qui emprunteront la rue Delandine ou les visiteurs et salariés venant du Quartier du Marché au Sud.

En visant une consommation la plus basse possible, la rénovation s’inscrit dans l’engagement de Lyon Confluence de suivre une démarche bas carbone. Pour atteindre cet objectif, l’isolation est essentielle. Sur le toit, l’étanchéité du bois a été totalement refaite. En façades, toutes les menuiseries ont été remplacées par des fenêtres sur-mesure très performantes en termes acoustique et thermique.

La présence de la salle de concerts impose une réflexion poussée. La centrale de traitement d’air assure un débit d’air neuf retenu de 10 000 m2/h pour 400 personnes. La gestion de l’air neuf est assurée par une sonde de CO2 qui ajuste automatiquement le volume nécessaire selon le nombre de personnes présentes dans la salle.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

Journal du 01 septembre 2022

Journal du01 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?